Notre guide d’achat pour un antivol voiture

Dans les médias, on parle souvent des crimes comme les meurtres ou les agressions physiques.

La tendance du sanglant oblige, d’autres délits sont largement négligés. Pourtant, le vol de voiture reste encore l’un des crimes les plus fréquents qui existent.

Et contrairement à ce qu’on pense, cela peut ruiner une personne. En France en 2018, il y a 238 000 voitures volées et la majorité concernait des personnes physiques. Cela fait 652 par jour !

Le vol de voiture est un gigantesque marché

La voiture est le principal moyen de transport pour de nombreuses personnes.

Elles l’utilisent pour aller travailler, pour faire leurs courses et mener une vie quotidienne confortable.

On pourrait penser qu’avec l’arrivée d’antivol voiture moderne, le vol baisserait. Et bien, c’est le cas.

Le vol de voitures baisse dans certaines catégories. De 2008 à 2010, les vols de voiture concernaient souvent les entreprises.

Aujourd’hui, cela concerne principalement les particuliers.

Le vol de voiture est un secteur florissant avec de nombreuses sous-catégories. On a le marché noir des pièces détachées.

Car quand on voit le prix des pièces détachées chez les concessionnaires, on se dit qu’un billet est largement suffisant.

On a aussi la recherche de voitures de luxe et de collection. On a également l’utilisation des voitures pour le transport de la drogue ou commettre d’autres crimes.

De ce fait, il est crucial de protéger son véhicule avec un antivol voiture. Il existe différents antivols sur le marché et on va tenter de lister les principales méthodes.

Mais cela dépend de votre voiture, mais également de votre zone d’habitation.

Cela signifie que votre antivol voiture devra être différent selon que vous habitiez dans le 20e arrondissement à Paris (l’un des quartiers les plus dangereux) ou dans le 7e arrondissement (quartier riche).

Sur l’assurance auto

De nombreux assureurs demandent que vous installiez un antivol voiture. Toutefois, cela peut aussi vous faire économiser de l’argent.

Ainsi, vous pourriez prendre un abonnement moins cher qui ne couvre pas toutes les options si vous avez un bon antivol.

Les prix de l’assurance auto ne sont pas donnés. Et c’est toujours ça de gagné sur le budget d’entretien de votre voiture.

Les différents types d’antivol voiture

On distingue environ 6 ou 7 antivol voiture sur le marché. Cela va du plus simple jusqu’au plus sophistiqué.

Selon le modèle, vous devrez également ajouter le prix de l’installation par un électronicien ou un mécanicien.

C’est un peu bête d’acheter un antivol voiture qui coute très cher et de le bousiller parce qu’on s’est trompé dans l’installation.

L’antivol de volant

Le bloque volant ou l’antivol de volant est sans doute l’un des plus connus et les plus faciles à installer.

Son principe est de simplement bloquer le volant pour bloquer la direction.

Cet antivol volant possède une tige télescopique, selon les modèles, afin que vous puissiez bien bloquer tout le processus de direction.

Le prix de ces antivol voiture varie de 25 à 70 euros selon les modèles. La différence va se faire sur la qualité de l’acier.

Parfois, les fabricants utilisent l’aspect visuel. C’est-à-dire qu’on a une barre métallique tellement épaisse que le voleur écarquillera les yeux et abandonnera sans demander son reste.

L’antivol du capot

La serrure pour le capot ou l’antivol pour capot est fait pour les voleurs sournois. Imaginons la scène suivante.

Un voleur s’approche de votre voiture et il voit le gros antivol de volant. Il se dit que c’est foutu, mais ensuite, il force le capot et vole la batterie et toutes les pièces importantes.

On peut dire que vous aurez l’air fin avec votre antivol de volant, mais que le bloc moteur se soit volatilisé.

L’antivol de voiture se compose de plusieurs crochets ou des serrures qui vous permettent de verrouiller entièrement le capot.

C’est généralement des pièces très résistantes. Le prix varie de 20 à 50 euros. Toutefois, les fabricants d’antivol voiture ne sont pas rapaces (pas entièrement).

En général, il fournira un kit qui comprendra un bloque volant et une serrure pour capot. De cette manière, votre voiture sera bien blindée.

Le sabot de roue

Cet antivol voiture, vous le connaissez surement même si vous n’avez jamais vu d’antivol de toute votre vie.

Vous le connaissez parce que parfois, un monsieur en uniforme l’a mis sur votre voiture parce que vous avez oublié de payer le ticket de parking ou d’autres délits, si chers à ces messieurs de la maréchaussée.

Connu comme le sabot de roue, c’est la haine des automobilistes, mais il peut devenir leur meilleur ami.

Ce n’est pas un hasard si toutes les polices du monde l’utilisent. Il est efficace, d’une résistance exemplaire et qui n’est pas si cher.

On peut le trouver de 20 à 40 euros.

L’antidémarreur électronique

L’antidémarreur électronique utilise le signal RFID pour empêcher le démarrage du véhicule.

Si votre voiture est suffisamment, il aura ce système. Mais on peut aussi l’installer sur des voitures plus anciennes.

Il s’assure surtout qu’il faut toujours la clé pour allumer le moteur. Un court-circuit, utilisé par les voleurs d’autrefois, ne marchera plus.

La clé contient la puce RFID qui permet de l’authentifier. Il y a de nombreuses variantes à ce antidémarreur.

Ainsi, on a le démarrage par carte ou avec simplement un bouton. Mais la puce RFID est le pilier du système.

Le prix de cet antivol voiture varie énormément. On a trouvé des modèles à 18 euros comme à 100 euros.

Comme c’est de l’électronique, les fabricants rivalisent d’imagination pour intégrer une pléthore d’options, qui, avouons-le, sont souvent inutiles.

Le Kill Switch

Le Kill Switch permet de désactiver tout le système électrique d’une voiture. Vous avez des modèles qui s’activent dès qu’on verrouille la voiture.

Cela empêche qu’on puisse démarrer la voiture par des moyens détournés. Il est assez simple puisqu’il se compose d’un câble et d’un interrupteur. Vous aurez un manuel d’instructions sur comment l’installer.

La chose importante est que vous devez bien cacher le Kill Switch. Les voleurs connaissent ce système (comme le reste d’ailleurs) et ils tenteront de le cacher.

On peut le trouver de 25 à 50 euros. Mais attention, il ne marche pas sur toutes les voitures. Donc, demandez-le au vendeur ou à votre mécanicien auparavant.

L’alarme de voiture

C’est un classique de l’antivol voiture. L’alarme se déclenche quand on brise la vitre, quand on tente d’allumer le moteur.

Ou même quand on touche un peu violemment le véhicule. D’où les nombreuses alarmes qui retentissent pendant la nuit dans votre rue.

L’alarme de voiture nécessite une installation électrique qui va la relier aux nombreux composants du véhicule.

Et même si vous pouvez l’installer vous-même, c’est mieux de passer par un électricien.

En fait, il pourrait même vous proposer des alarmes de voiture, disponible au meilleur prix.

Et concernant les tarifs, c’est comme l’antidémarreur électricien. Vous pouvez en trouver à 30 euros comme à 150 euros.

Les fabricants tentent de proposer des kits qui incluent le verrouillage centralisé, les vitres électriques, etc. L’alarme de voiture seule coute moins cher.

Les dispositifs de localisation

Vous avez fait tout ce qui était possible. Vous avez mis un bloque volant ou un sabot. Vous aviez même un antidémarreur.

Mais les voleurs de voiture jouent constamment au chat et à la souris. A chaque fois qu’un nouvel antivol voiture débarque sur le marché, ils trouvent un moyen de le contrer.

Donc, imaginons que votre voiture soit volée, tout n’est pas perdu. Car il existe des moyens pour les localiser. Soit, vous utilisez un dispositif électronique.

C’est principalement utilisé par des entreprises spécialisées. Ils vous fournissent un autocollant qui intègre un GPS et ainsi, vous les contactez après le vol pour qu’ils la localisent.

Simple et efficace, mais pas forcément abordable. On doit passer par des abonnements.

Toutefois, pour des voitures haut de gamme, ce type de dépense ne doit pas compter.

La seconde méthode, plus abordable, est d’utiliser un tracker GPS. C’est comme un GPS et vous aurez une application pour localiser votre voiture et ensuite, avertir les autorités.

La principale force de ces trackers GPS est leur autonomie. Certains peuvent être en veille pendant 3 mois.

Vous avez largement le temps de pourchasser le voleur. Il existe des modèles avec un aimant que vous collez quelque part.

Mais c’est la même chose que le Kill Switch. Vous devez bien le cacher sinon les voleurs vont le désactiver rapidement.

Comment bien cacher un tracker GPS dans votre voiture

Voici quelques endroits où vous pouvez cacher le tracker GPS dans votre voiture :

  • Dans le tableau de bord – Si vous savez ouvrir le tableau de bord, alors c’est une excellente cachette. Mais vous devez bien le cacher, car les voleurs vont forcément ouvrir le tableau.
  • Sous la voiture – Pour les modèles à aimant, c’est l’endroit idéal. Mais assurez-vous qu’il soit protégé contre les intempéries et les hautes températures. Car sous la voiture n’est pas forcément l’endroit le plus douillet au monde.
  • Dans un de vos pare-chocs – À l’avant ou à l’arrière, peu importe. Dans le pare-choc, ce tracker sera difficile à trouver. Et surtout, il est facile à installer.
  • Dans les phares pour les freins – Des voleurs pourront démonter le tableau et fouiller dans les parechocs et sous la voiture. Mais cela ne leur viendra pas forcément à l’idée de démonter les phares de frein pour voir dedans. Évidemment, s’ils la démontent en pièces détachées, vous aurez peu de temps pour localiser votre voiture.
  • Dans les sièges – Encore une excellente cachette. Enlevez le rembourrage des sièges et installez le tracker.
  • Derrière la boite à gant – La boite à gants de démonte assez facilement. Donc, vous pouvez le mettre derrière.
  • Dans les pédales – Si le tracker est vraiment minime, alors l’une des meilleures cachettes est dans une des pédales. Étant donné que la couleur de ces trackers est souvent noire, on ne saura même pas qu’il y a un tracker même s’il est visible.

Le compromis à faire sur un antivol voiture

Quel que soit l’antivol voiture que vous choisissez. Vous aurez toujours un compromis à faire entre la facilité d’utilisation, le prix et l’efficacité.

Ainsi, le sabot de roue est une valeur sûre, mais cela ne sert à rien si les voleurs visent votre moteur.

Un bloque volant peut dissuader beaucoup de malfaiteurs, mais certains modèles sont très difficiles à installer.

Vous pouvez combiner plusieurs types d’antivol voiture. Ainsi, vous avez des kits qui incluent le bloque volant, le sabot et la serrure pour le capot.

La seule certitude qu’on peut avoir est qu’une protection à 100 % n’existe pas. Si quelqu’un veut vraiment voler votre voiture, alors il y arrivera.

L’objectif est que lorsqu’il s’approche, votre antivol voiture lui envoie ce message : « Tu peux essayer, mais tu ferais mieux de laisser tomber ».

La dissuasion est une excellente stratégie. Et elle est parfois moins chère que de bourrer sa voiture d’antivols.

En conclusion

La première question quand on choisit un antivol voiture est qu’est-ce qu’on est prêt à mettre en fonction du prix de la voiture.

Aujourd’hui, les antivols pour voiture sont assez accessibles. Et on a vu que les prix, indépendamment des variantes, se situent entre 20 à 120 euros.

Mais l’investissement sera différent que vous achetiez une BMW M5 ou une Twingo. Rien de mal contre les Twingo, mais les prix sont à l’opposé.

Dans les voitures de luxe, il serait mieux de passer par une entreprise spécialisée, quitte à payer un abonnement.

Mais sinon, toutes les solutions que nous avons proposées se valent allant de l’alarme pour voiture jusqu’au sabot en passant par le tracker GPS.

Tout ce qui importe est que vous les utilisiez intelligemment parce qu’au final, votre voiture est une partie de votre vie quotidienne. Vous êtes le meilleur juge sur comment la protéger.