Sianbuckler2195708

Le guide pratique pour choisir un chargeur solaire

Le soleil. Une chose qui peut vous taper sur le crâne par temps de canicule. Et en hiver, on le cherche constamment.

Et quand vous utilisez un chargeur solaire, alors vous tournez constamment la tête pour bien positionner vos panneaux.

Ces 10 dernières années, on a eu 3 révolutions majeures dans notre société. La première est que l’énergie solaire s’est considérablement améliorée.

Une demande croissante de chargeur solaire

On a des panneaux plus résistants et plus performants. La récupération d’énergie s’est beaucoup renforcé avec une moyenne allant de 14 à 30 %.

Évidemment, ce n’est pas suffisamment pour avoir un monde entièrement solarisé. La seconde révolution est que l’augmentation exponentielle des activités sportives.

Que ce soit la randonnée, le vélo, l’alpinisme ou tout simplement des voyages dans des conditions extrêmes.

De plus en plus de personnes partent des semaines ou même des mois pour se ressourcer et abandonner temporairement une société parfois étouffante.

Et la troisième révolution est l’intégration de la technologie dans ces balades au bout du monde.

C’est même critiquable, car les gens ont envie de se déconnecter, mais ils ne veulent pas perdre leur confort technologique.

Ils ont besoin de leurs Laptops, de leurs Smartphones, de leurs appareils photo. Ils veulent enregistrer chaque aspect de leur voyage.

Et l’énergie vient à manquer rapidement. De ce fait, le chargeur solaire est devenu rapidement la tendance.

Facile à transporter, suffisamment performant, il avait tout pour plaire.

Et même si aujourd’hui, on peut trouver un chargeur solaire pour 30 ou 40 euros, il est important de savoir où on met les pieds. Et la diversité des modèles donne le vertige.

Comprendre les mesures basiques de l’électricité

Avant de nous plonger dans le chargeur solaire, il est important de comprendre de quoi on parle.

Vous devrez saisir le concept du Watt, de l’intensité et du voltage. On l’illustre souvent par la plomberie. Vous avez des robinets dans votre maison.

Et vous souriez de plaisir quand la pression de l’eau est parfaitement. Et bien, cette pression de l’eau est le voltage.

Ensuite, vous avez le débit de l’eau qui doit être constant et qui est donc l’intensité.

Mais vous pouvez avoir une bonne pression et débit, mais il faudra canaliser toute cette eau. Ainsi, vos différents tuyaux sont la valeur d’Ohm.

Vous variez ainsi la puissance selon vos besoins. L’intensité est équivalente au voltage, divisé par la résistance (ohm).

De même, le watt est la puissance électrique, qui consiste en le voltage divisé par le courant.

Dans le choix du chargeur solaire, le watt et l’intensité sont les mesures les plus importantes. Il vous indique la puissance du courant ainsi que celle de la charge.

La puissance de votre chargeur solaire selon vos appareils

Maintenant qu’on a fini de vous embêter avec des cours d’électricité de l’école première, on a la question qui fâche.

Quel est le chargeur solaire qui convient pour mes appareils ? Et bien, on pourrait vous répondre : « C’est pas faux ! », mais on sera plus détaillé que Perceval… Vous les avez déjà sans doute vus dans des marchés aux puces ou les sites d’occasion.

Des panneaux solaires miniatures qui délivrent du 4 à 5 watts. C’est la puissance minimale et elle peut convenir à un téléphone basique (type Nokia 3310 ou un Motorola C113).

Cela fonctionne pour un petit lecteur MP3. Mais pour les Smartphones récents, ce n’est clairement pas suffisant.

Quel chargeur solaire pour mon Smartphone ou ma tablette ?

Pour des Smartphones récents, comptez un chargeur solaire de 10 à 15 watts au minimum.

Pour une tablette comme l’iPad, il faudra monter de 15 à 20 Watts pour être vraiment à l’aise.

Et si vous utilisez des Laptops, alors il vous la catégorie au dessus. C’est-à-dire un invertisseur qui traite le courant AC vers DC et un chargeur solaire d’au moins 25 watts.

Attention, on ne dit pas qu’un chargeur de 10 watts ne pourra pas recharger votre laptop.

On revient à notre robinet. Même si le débit d’eau est faible, vous pourrez quand même prendre votre douche.

Mais vous serez frustré, car l’eau viendra goutte par goutte. C’est la même chose avec l’énergie.

Si vous rechargez un gros appareil par un petit panneau, alors il vous faudra attendre longtemps pour le recharger entièrement.

Attention à l’intensité des chargeurs solaires

Comme c’est un secteur concurrentiel, les fabricants promettent monts et merveilles. L’intensité est une mesure très disputée, car elle détermine, entre autres, la vitesse de charge.

Un iPad, se chargant à 1,2 AMP, sera très lent. On a aujourd’hui des panneaux solaires avec 2,1 ou même 3 AMP dans certains cas.

Pour éviter que vous ne vous trimballiez avec un toit solaire, les fabricants proposent des kits avec des batteries intégrées. Ce sont des panneaux solaires qui intègrent aussi une batterie.

Ils sont très faciles à utiliser, mais leur performance sur le long terme laisse à désirer.

Même s’ils vous offrent beaucoup d’options, ils peuvent lâcher à n’importe quel moment. Bien sûr, il existe des marques qui font de très bons modèles.

Mais mieux vaut privilégier des produits dédiés comme des panneaux solaires, des batteries, un invertisseur, etc.

Si vous essayez d’avoir le maximum d’options sur un seul produit, vous risquez de grelotter de froid pendant votre nuit de camping, car votre seul chargeur solaire a rendu l’âme.

Les types de panneaux solaires pour votre chargeur solaire

De nos jours, on a 3 types de panneaux solaires. On a la cellule CIGS, le monocristallin et le polycristallin.

La cellule CIGS

La cellule CIGS indique les éléments qui la composent avec le cuivre, l’indium, le gallium et le sélénium. Ce type de panneau est le moins cher et il est assez léger.

Au début des chargeurs solaires portables, c’était la principale option. Mais on le combine aussi avec beaucoup de plastique, ce qui réduit sa durée de vie. Mais cela reste une bonne alternative.

Le panneau monocristallin

Une cellule solaire monocristalline est plus durable que CIGS, mais elle est également plus rigide. On ne peut pas avoir de panneaux flexibles avec cette technologie.

Mais aujourd’hui, on a des panneaux monocristallins de taille réduite qu’on peut mettre dans son sac. Donc, la différence se réduit progressivement entre les deux.

Le polycristallin

Le panneau polycristallin est une variante du monocristallins. Les deux sont faits de cristaux.

Mais le premier, comme son nom l’indique, est fait avec un seul type de cristal tandis que la seconde utilise des couches superposées.

Et pour un petit chargeur solaire, le monocristallin est plus efficace, car on aura un cristal plus pur.

En revanche, le polycristallin est plus efficace sur de grandes surfaces. Donc, si vous prévoyez de charger votre laptop à intervalle régulier, vous devrez privilégier le polycristallin.

De même, les fabricants de toits solaires, en dehors de cet article, tendent à privilégier le polycristallin.

Des chargeurs solaires ou une batterie intégrée ?

Comme notre guide parle des chargeurs solaires, on pourrait les conseiller en priorité. Et c’est le cas, mais si c’est possible, privilégiez une batterie séparée.

La raison évidente est qu’un chargeur solaire ne fonctionne qu’avec du soleil. Un chargeur séparé peut fonctionner partout. Vous pouvez aussi avoir les deux par souci de confort.

Une bonne batterie externe peut recharger 3 ou 4 fois entièrement votre Smartphone. Et cela s’aggrave si vous utilisez des iPad ou des appareils très gourmands en énergie. Et les deux ne sont pas incompatibles.

Vous pouvez acheter des panneaux d’un côté et un chargeur solaire de l’autre côté. Même si le kit est préférable pour la compatibilité des fabricants.

La connectique

Ce n’est pas forcément un point important, mais il n’est pas à négliger. La totalité des chargeurs solaires fonctionne avec une prise USB.

Vous positionnez votre chargeur vers le soleil et vous branchez votre appareil dessus. Il va charger la batterie et ensuite l’appareil.

Simple et efficace. Mais si vous utilisez une caméra, alors celle-ci pourrait avoir une prise murale.

Donc, il vous faudra un adapteur, mais parfois, un invertisseur AC-DC. Donc, faites attention.

Et dans ces appareils très gourmands en énergie, un chargeur solaire standard ne suffira pas. Et il vous faudra peut-être une installation solaire portable dédiée.

Vérifiez le redémarrage automatique

Que vous utilisiez un chargeur solaire basique ou un modèle haut de gamme avec des panneaux et une batterie dédiés, vérifiez le redémarrage automatique.

Mais kesako ? De nos jours, pour éviter les courts-circuits, un chargeur peut s’éteindre s’il y un nuage qui passe ou que le soleil n’est plus visible.

Le problème est qu’il faut redémarrer le chargeur. Parfois c’est automatique, mais vérifiez bien que l’option est présente.

La facilité d’utilisation doit être exemplaire. On est dans la charge solaire, pas dans un atelier de bricolage.

On a vu des kits avec tellement de câbles et d’adapteurs qu’on ne savait plus où donner de la tête.

Un bon chargeur solaire doit avoir bien sûr quelques accessoires, mais ce n’est pas son principal argument de vente.

Il doit être durable, efficace et facile à utiliser pour les débutants.

Comment bien utiliser votre chargeur solaire ?

On revient un peu aux bases de notre chargeur solaire. Vous connaissez la puissance qu’il faut vous faut, vous avez calculé le bon voltage.

Et vous savez que vous ne serez pas à court. Mais le petit souci est que vous ne pouvez pas programmer le soleil !

Que vous fassiez la traversée du Sahara ou la cordillère des Andes déterminera votre équipement.

Donc, avant même d’acheter un chargeur solaire, vous devez savoir le temps d’ensoleillement dont vous bénéficierez chaque jour.

Est-ce que c’est 6 heures, 3 heures ou moins ? Cela vous permettra de choisir la puissance désirée et la performance du panneau.

Maintenant, imaginons que vous alliez vous balader au Nord-Pas-de-Calais avec tout votre équipement.

C’est la région la moins ensoleillée en France avec 65 jours de soleil par an. Vous vous dites surement que vous allez prendre un chargeur solaire conséquent et vous serez tranquille.

Mais vous oubliez le poids. Vous devrez également transporter de l’eau, de la nourriture, des médicaments, etc.

Vous devrez trouver un bon compromis entre le poids et la performance. Certains vont embarquer plusieurs chargeurs solaires pour recharger tous leurs appareils en même temps.

Cela leur permet d’être compacts tout en évitant les chargeurs qui pèsent une tonne.

Les meilleures marques de chargeur solaire

Hilukey, RAVPower et Anker sont les meilleures marques de chargeur solaire. On a regardé les prix et la diversité des modèles pour les choisir.

Hilukey

Dans les chargeurs solaires, les Chinois dominent amplement. Et Hilukey est une marque bien sympathique.

Elle propose des chargeurs solaires très abordables à partir de 35 à 40 euros. Elle convient aux débutants qui n’ont besoin que de charger des petits appareils. On apprécie la diversité de ses modèles.

RAVPower

RAVPower une marque américaine, mais qui appartient à un groupe chinois. Elle proposer des PowerBanks, des chargeurs solaires et d’autres accessoires liés à la téléphonie.

On est plus dans la catégorie moyen de gamme. On a notamment un modèle qui est très apprécié des utilisateurs.

Très compact, avec une bonne charge intelligente selon le nombre d’appareils qu’on branche dessus. RAVPower reste une marque de référence si on cherche des produits fiables.

Anker

Anker est également une marque chinoise, mais qui a fait fureur aux États-Unis . C’est même le numéro 1 des chargeurs solaires dans ce pays.

La raison ? La durabilité de ses panneaux alliée à une charge intelligente, adaptée pour des appareils comme l’iPad ou même un Laptop. Pour les prix, on se situe plus autour de 60 euros.

En conclusion

Le monde du chargeur solaire est aussi diversifié que possible. Vous pouvez avoir des panneaux qui se glissent dans votre poche ou celui qui nécessite un sac dédié.

Tout dépend de vos besoins, des appareils que vous transportez avec vous. Mais si vous êtes un fan de randonnée, n’oubliez pas que la frugalité doit être votre meilleure amie.

Prenez le temps de comparer les modèles et mettez un bon investissement dessus. Cela vous permettra d’avoir un chargeur qui durera des années tout en supportant la plupart des appareils.

Pour beaucoup, un chargeur solaire est juste un gadget et pour d’autres, cela peut être une question de survie. À vous de faire votre choix.

Pin It on Pinterest

Share This
Retour haut de page