Le guide ultime pour choisir une lampe torche

L’électricité est une chose acquise dans de nombreux pays. En fait, elle est tellement présente qu’on ne se rend plus compte de sa présence. Jusqu’à ce qu’une coupure d’électricité vient vous rappeler que sans une lampe torche, vous serez complètement perdu.

On considère souvent la lampe torche comme un accessoire basique. Un produit qu’on achète au hasard dans un marché aux puces. Mais les modèles disponibles sur le marché couvrent tous les besoins.

La lampe torche est un accessoire indispensable dans les situations d’urgence. Dans ce guide, nous vous aidons à choisir une lampe torche. On décrit les modèles pour des activités extrêmes et pour vos déplacements.

On décrit également les différents types d’alimentation et les accessoires. Les prix des lampes torches sont assez abordables pour les budgets et les besoins.

Les composants d’une lampe torche ?

Une lampe torche basique est composé généralement de 7 composants.

  • Le boitier – Un tube qui va contenir l’ampoule, les batteries et des accessoires supplémentaires. Pour une lampe solaire, le panneau solaire sera aussi intégré dans le boitier.
  • Les contacts – Des bandes de métal, fait de cuivre, qui se trouve dans la torche. Ces bandes vont faire le contact entre la lampe, l’ampoule et l’interrupteur.
  • L’interrupteur – Vous pouvez avoir un interrupteur ou un glisseur. Vous pouvez avoir aussi un bouton rotatif pour régler l’intensité de la luminosité.
  • Le réflecteur – C’est la partie en plastique qui entoure la lampe. Elle aura une forme de cône ou de cylindre. La couche supérieure est faite en aluminium. Des modèles comme une lampe tactique peuvent utiliser un alliage.
  • L’ampoule – C’est la source de lumière. Plus bas, on détaille les différentes ampoules sur le marché. Mais pour choisir votre lampe torche, préférez le LED. C’est une technologie qui a fait ses preuves. Le LED contient une petite diode qui est couverte par de l’époxy. C’est ce composant qui émet la lumière. Le LED est quasiment incassable et on ne peut pas le remplacer. L’une des raisons est que ces ampoules garanties à vie dans la plupart des cas.
  • La lentille – C’est la vitre à l’avant de la torche. Comme l’ampoule est en verre, alors la vitre doit être quasiment incassable. Il existe des modèles avec des lentilles démontables. Cela vous permet d’avoir plusieurs couleurs telles que le blanc, le jaune ou le rouge.
  • Les batteries ou les piles – Selon le modèle, vous aurez des piles jetables ou une batterie rechargeable. Vous pouvez recharger par un câble USB, des panneaux solaires ou avec une prise de secteur.

Comment fonctionne une lampe torche ?

Quand vous activez l’interrupteur de la lampe torche, vous aurez un contact entre 2 bandes de métal. La pile ou la batterie va fournir de l’électricité. Ces piles sont connectées pour que le flux de l’électricité fonctionne avec des électrodes négatives et positives.

Un contact va aller de la batterie à l’interrupteur et un second contact va aller jusqu’à l’ampoule. Cette dernière va aussi se connecter à l’électrode positive de la batterie.

Quand l’électricité circule, l’ampoule LED commence à rayonner. La lumière va se réfléchir sur le déflecteur en créant un jet de lumière. Et quand vous éteignez la lampe torche, les deux premiers contacts vont se séparer physiquement. Le courant cesse de circuler et la lampe s’éteint. Tout ce processus prend quelques nanosecondes.

Les différents types de lampe torche

Chaque lampe torche correspond à un type de besoin. On calcule ce besoin en fonction de la luminosité. La lampe torche d’un garde-forestier n’est pas la même que celle d’un particulier dans son logement.

Les lampes torches à usage courant

C’est le modèle que vous pouvez acheter pour moins de 5 euros. C’est aussi la lampe torche que vous pourrez trouver dans les marchés aux puces. Elles sont utiles, très abordables, mais pas si performantes. Ce modèle va posséder 2 grosses piles, une ampoule incandescente et un boitier en plastique.

Leur luminosité est assez faible, vous allez vous énerver sur l’interrupteur qui va souvent casser. Et les contacts peuvent se rouiller. En fait, c’est le type de lampe torche qui ne va jamais marcher lorsque vous en aurez le plus besoin.

Les lampes torches de bricolage

À une époque, on les considérait comme de meilleurs modèles que la torche de base. La seule différence est que le revêtement en plastique était plus dense. Cela offrait une sensation de solidité. Mais ces torches ne supportent pas les chocs extrêmes et elles ne sont pas étanches.

Elles fonctionnent toujours avec une ampoule incandescente. Cette dernière est bien plus lumineuse. Mais leur durée de vie n’est pas optimale. Il y a quelques années, on l’utilisait principalement dans les chantiers.

Leur autonomie était passable, fournie par de grosses piles. On peut les identifier facilement, car leur interrupteur est en caoutchouc. Les plus gros modèles intègrent une ampoule Krypton.

Les lampes torche de travail

C’est encore une amélioration du modèle précédent. Mais il est très proche de la lampe torche LED. Leur boitier est fait avec un alliage de nylon et de plastique. L’avant et l’arrière de la torche sont renforcés par des bandes en caoutchouc. Elles peuvent être étanche, mais évitez de plonger avec dans une piscine.

La caractéristique est que ces lampes possèdent une ampoule Krypton ou Xenon, pouvant offrir une luminosité de 40 lumens au maximum. L’autonomie est assez faible à cause de l’incandescence de la lampe.

Les lampes tactiques

La lampe tactique est destinée aux professionnels. On peut citer les forces de l’ordre, les vigiles, les gardiens, les randonneurs, etc. Elles sont spécialement conçues pour résister aux chocs. Vous avez des modèles adaptés pour la plongée sous-marine. Leur autonomie peut dépasser les 30 heures.

De plus, la lampe tactique intègre des accessoires tels qu’un brise-vitre ou une bandoulière. Vous pouvez aussi avoir des aimants pour l’accrocher à votre casque.

Et dans les lampes tactiques, vous avez la variante pour les militaires. Un revêtement composé avec un alliage très résistant. On peut aussi les fixer à une arme à feu.

Et leur vitre est résistante aux balles. Ce sont des lampes torches assez chères qui peuvent intégrer plusieurs modes d’éclairage. On peut aussi les alimenter avec des piles jetables ou une batterie rechargeable.

La lampe anti moustique

La lampe anti moustique fait partie des variantes des torches multi fonctions. Étant donné que la lumière attire les insectes, ce type de lampe utilise l’électrocution pour les tuer. On distingue 2 types de lampe à moustique. La première va tuer les moustiques et la seconde va les éloigner.

Cette lampe utilise les rayons ultraviolets pour attirer les insectes. Le modèle est sous la forme d’une grille électrifiée. L’électrocution se déclenche uniquement quand l’insecte touche la grille.

La lampe anti moustique est très efficace. Elle peut réduire les insectes jusqu’à 64 %. Vous pouvez aussi la combiner avec une veilleuse qui va diffuser une faible lumière.

Cela permet de l’utiliser toute la nuit sans être dérangé. En fait, vous avez également des modèles pour l’intérieur et l’extérieur. Idéal si vous voulez aller camper ou pique-niquer sans être dérangé par ces nuisibles volants.

Les principaux critères pour choisir une lampe torche

Avant 2009, les fabricants de lampe torche promettaient monts et merveilles pour vendre leur produit. Et la plupart de ces produits ne tenaient pas ces promesses.

Ce qui a incité à créer une norme pour standardiser les critères de base de toutes les lampes torches. Connue comme l’ANSI FL1, cette norme permet de tester les principales caractéristiques d’une lampe torche qui sont :

  • La luminosité globale (en lumen)
  • L’autonomie
  • L’intensité du jet de lumière
  • La distance du jet de lumière
  • La résistance aux chocs
  • L’étanchéité

Comprendre le lumen d’une lampe torche

Quand vous allez choisir une lampe torche, on va souvent vous vendre la puissance des ses lumens. Le lumen n’est pas quelque chose de récent, car c’est la mesure d’une bougie.

On a pris une bougie de référence avec une luminosité reproductible. Et vous remarquerez que la lumière d’une bougie va s’accroire et décroitre et on peut l’illustrer par une sphère.

Pour faire simple, le Lumen est la quantité de lumière qui est émise par l’ampoule de votre lampe à un mètre carré de distance. On peut simplifier que la quantité de lumens indique la quantité de la zone que vous allez éclairer. Mais le lumen est une mesure brute, car toute la lumière n’atteint pas vos yeux.

Donc, ne choisissez pas une lampe torche avec 500 lumens en pensant que vous avez une lampe très puissante. En plus du lumen, vous devrez aussi vérifier l’intensité du jet de lumière avec l’unité du Candela. Sur la lampe torche, vous devez regarder une mesure de type : 20 cd/lm qui indiquent le ratio de candela par lumen.

Et pour comprendre pourquoi vous devez choisir une torche à LED, voici quelques comparaisons en lumens en fonction de l’ampoule :

  • Ampoule à Xenon – De 15 à 45 lumens
  • Halogène – De 25 à 140 lumens
  • Modèle HID – de 250 à 25 lumens
  • Ampoule LED – de 100 à 1 000 lumens

Le LED vous est la norme la plus polyvalente. Ces torches vous permettent de choisir la luminosité la plus adéquate. Elles sont aussi plus résistantes que les 3 autres technologies.

L’autonomie

La norme ANSI FL1 teste l’autonomie par une baisse de 10 % après avoir allumé la torche. L’autonomie dépend de l’alimentation que vous allez choisir. Mais les modèles les plus performants vont vous donner une autonomie de 15 à 30 heures. On distingue 2 modes de gestion de l’autonomie.

Dans le premier cas et le plus fréquent, l’intensité et le jet de lumière vont baisser progressivement. C’est le mode que vous allez trouver dans la plupart des lampes torches.

Le second mode implique que vous allez avoir l’intensité maximale autant que possible. Et ensuite, la torche va s’éteindre d’un seul coup. C’est un mode qui peut paraitre inconfortable. Mais il est idéal pour la lampe tactique. Si vous êtes dans une forêt et que vous cherchez une route. Alors, il est préférable d’avoir une lumière maximale autant que possible.

L’intensité du flux

On a déjà mentionné ce critère avec le concept de lumens. Pour résumer, elle indique la luminosité maximale du faisceau qui sort de votre lampe. On doit trouver un compromis entre l’intensité du flux et l’énergie globale.

La distance du flux de lumière

C’est la distance de lumière maximale de la lampe torche. Mais cela dépend aussi de votre mode d’éclairage. Si vous choisissez une lampe avec le mode concentré, alors vous pouvez éclairer en ligne droite jusqu’à 100 mètres.

Pour le mode ambiant ou diffus, vous aurez une faible portée, mais une grande couverture de zone autour de vous. Vous pouvez calculer la distance de votre lampe torche en prenant l’intensité maximale du flux.

Ensuite, vous la divisez par 0,25 et ensuite, vous extrayez sa racine carrée. La valeur de 0,25 est la distance en mètre couverte par la lumière. Si dans votre fiche de lampe torche, vous trouvez une valeur de 1700 cd (pour candela). Alors, vous faites 1700 x 0,25 ce qui vous donne environ 6800. Et sa racine carrée vous donne environ 82 mètres. Cela signifie que votre lampe torche possède une portée maximale de 82 mètres.

La résistance à l’impact

La résistance à l’impact est mesurée en chute libre et en mètre. Ainsi, votre lampe torche indique une résistance de 5 mètres. Cela signifie qu’elle peut tomber d’une hauteur de 5 mètres sans qu’elle se casse ou qu’elle ait des éraflures. Par exemple, les lampes tactiques peuvent posséder une résistance de 10 mètres sans aucun problème.

Les normes d’étanchéité

L’étanchéité d’une lampe torche est classé selon 4 normes différentes :

  • IPX4 – Simplement étanche. Cette norme supporte les éclaboussures ou la pluie. Elle n’est pas faite pour les immersions.
  • IPX7 – Votre torche IPX7 peut être immergée dans un mètre d’eau pendant une demi-heure. L’étanchéité n’est pas parfaite, car l’eau peut s’infiltrer dans la partie de l’ampoule. Mais la lampe continuera de fonctionner.
  • IPX8 – La torche pour la plongée sous-marine. On peut l’immerger pendant 4 heures, mais la profondeur dépend de votre modèle. Par exemple, une lampe avec la mention IPX8 15 mètres peut plonger à 15 mètres de profondeur pendant 4 heures. Attention, vérifiez la luminosité maximale, car elle doit pouvoir éclairer dans les profondeurs. Privilégiez des torches avec une luminosité de 300 lumens au minimum.

L’alimentation de votre lampe torche

Les piles jetables

L’alimentation classique par définition. Par exemple, des piles AA ou AAA peuvent vous donner une autonomie de quelques heures. Si vous utilisez des piles jetables, évitez d’utiliser le mode d’éclairage intense. Sinon, vous allez vider votre torche en moins de 30 minutes.

La batterie rechargeable

Une bonne alternative. D’une part, vous n’aurez jamais plus besoin d’acheter des piles. Vous pouvez la recharger par USB ou par secteur. Vous avez également des lampes solaires. L’inconvénient est que la batterie n’est pas forcément amovible. Mais clairement, c’est un bon compromis entre la qualité et le prix.

La lampe solaire

La lampe solaire est une variante à part entière. Vous pouvez la trouver dans les lampes classiques, mais également tactiques. Elle est réputée pour durer des années. Elle est très écologique. Mais sa luminosité est assez faible, autour de 50 lumens. Vous pouvez l'emmener pour le camping ou quand vous allez dans des zones rurales.

Vous pouvez aussi avoir des modèles qui combinent le chargement par USB et le panneau solaire. De cette manière, vous ne serez jamais à court.

Les prix d’une lampe torche

Il est assez difficile de donner une idée des lampes torches. Ainsi, vous pouvez trouver des modèles à partir de 10 euros, mais vous pouvez en trouver à plus de 100 euros. Déterminez d’abord vos besoins.

Si vous cherchez une lampe torche basique, comptez un budget de 10 à 25 euros. Pour une lampe tactique, prévoyez entre 20 et 40 euros. Enfin, pour la lampe anti moustique, la tranche de prix varie de 25 à 85 euros.

En premier lieu, utilisez ce guide pour affiner vos critères pour trouver directement le modèle qui vous intéresse. Il existe des centaines de modèles de lampe torche. De plus, l’utilisation de la norme ANSI FL1 vous permettra de déterminer si le fabricant est fiable ou non.