Sianbuckler2195708

Poulailler : notre guide d’achat complet pour bien choisir

Vous aussi vous avez envie de manger des œufs frais, bien jaunes ? Dont vous connaissez la provenance, pondus par des poules saines. Des poules élevées dans des bonnes conditions, sans stress, qui mangent bien, bio. Autrement dit vous souhaitez avoir vos propres poules à la maison… Vous avez donc tout logiquement besoin d’un poulailler ! Mais lequel choisir ? En effet, quels critères doivent attirer votre attention ? Quel type de poulailler privilégier ? Quels sont les avantages et inconvénients d’un poulailler en bois ou en plastique ? Nous répondons à toutes ces questions et bien plus encore !

Les critères essentiels pour choisir son poulailler

On peut dire qu’il existe trois critères essentiels pour choisir votre poulailler, les voici :

Le nombre de poules 

Le nombre de poule bien sûr. Votre poulailler doit bien évidemment être adapté au nombre de poules que vous souhaitez accueillir chez vous. Alors il faut tout de même savoir que les fabricants sont parfois un peu prétentieux. En effet, mieux vaut opter pour un poulailler quatre poules si vous envisagez d’en avoir deux. Six pour quatre et ainsi de suite. Si non, vos jolies volailles risquent en effet de se retrouver à l’étroit. Pour vous donner un ordre d’idée, 3 m² au sol pour 2 poules est bien suffisant (mais pas moins de 1 m²). Sachez aussi que deux poules suffisent pour répondre aux besoins en œufs d’une famille de quatre personnes.

Remarque : soyez vigilent au niveau de la superficie totale de votre poulailler. Certains modèles sont par exemple vendus avec volière intégré, affiche 4 m² de superficie totale mais la superficie habitable n’est en réalité que de 1 m² donc tout juste apte pour une seule poule.

L’espace disponible

Vouloir élever 5 poules c’est bien, encre faut-il en avoir la place. Donc si le nombre de poules que vous souhaitez accueillir est important pour définir la taille du poulailler il ne faut pas non plus oublier de vérifier si vous pouvez accueillir le poulailler… Surtout qu’à l’espace occupé par ce dernier il faut également rajouter l’espace qu’occupera l’enclos de vos poules. Ces jolies demoiselles plumées ont en effet besoin de se dégourdir les pattes dans l’herbe. À défaut d’enclos se sont vos fleurs et autres ornements qui risquent d’en pâtir. Pour résumer, vous devez donc avoir à l’esprit la superficie de votre jardin afin de déterminer l’espace qu’occupera le poulailler + enclos !
Si l’espace disponible est donc important vous devrez aussi réfléchir à l'emplacement futur de votre poulailler (nous y reviendrons).

La taille des poules

Et oui, on n’y pense pas forcément et pourtant c’est très important car une poule naine comme son nom l’indique est bien moins imposante qu’une grande poule. Par conséquent là où un poulailler pourra accueillir 4 des plus petites, deux plus grosses se trouveront bien à l’étroit ! Si vous optez pour élever poules naines et grosses poules, vous devrez alors faire un calcul approximatif.

Les critères secondaires pour choisir son poulailler

Il existe également des critères « secondaires » mais non négligeables auxquels vous devez porter attention avant de vous décider :

Le nombre de perchoirs

C’est un « accessoire » indispensable pour le bien-être de vos poules. Cela dit ces dernières devraient le partager sans problèmes majeurs. Ainsi, un perchoir pour trois voire quatre poules devrait suffire, par contre il: est préférable qu’elles aient le choix si vous avez différentes races.

Le nombre de pondoirs

Votre poulailler devrait être équipé d’au moins deux pondoirs. Idéalement accessibles par l’extérieur.

Le toit du poulailler

La qualité du toit doit être regardée de près. En effet, c’est le toit qui gardera essentiellement vos poules au chaud. Il doit donc protéger du froid et de l’humidité. Si en plus il peut s’ouvrir c’est vraiment le top : en cas de grosses chaleurs, ça rafraîchira l’intérieur du poulailler.

Les différents types de poulaillers

Comme pour tout aujourd’hui, il existe différents types de poulailler. Nous vous les présentons.

Le poulailler simple

C’est la version basique du poulailler. Il se résume à une « caisse » avec murs, porte et un toit. Économique du fait de sa simplicité, ce modèle fera cependant très bien l’affaire si vous disposez de peu d’espace, par un exemple un jardin clos en milieu urbain.

Le poulailler avec enclos

Le poulailler peut être proposé avec un enclos ou c’est vous qui le rajouter personnellement. Nous recommandons l’utilisation d’un enclos pour que vos gallinacées puissent se dégourdir les jambes en toute sécurité. Ça leur offre ainsi un espace sécurisé contre d’éventuels prédateurs.

Le poulailler avec volière

D’un point de vue sécurité, c’est donc la variété améliorée du poulailler avec enclos car une volière signifie que le grillage « ferme » aussi la partie « toit ». Impossible donc pour un éventuel prédateur de rentrer dans le poulailler. Par contre d’un point de vue espace, le poulailler volière sera généralement plus petit et surtout vous ne pourrez pas en modifier la taille car la volière est souvent intégrée au poulailler.

Le modèle en hauteur/sur pilotis

Ce type de poulailler présente de nombreux avantages. Le premier c’est qu’il isole les poules de l’humidité du sol. Ensuite, vous risquerez moins les attaques d’éventuels prédateurs. Enfin, il est beaucoup plus facile à nettoyer car vous n’avez pas besoins de vous baisser.

Le poulailler mobile

Le plus souvent conçu avec des roues, le poulailler mobile vous permet comme son nom l’indique de le déplacer aisément. L’avantage principal de ce type de poulailler c’est qu’il permet à vos poules d’avoir toujours de l’herbe bien fraîche à leur portée. Du coup vos poules n’épuisent pas le sol, il y a moins d’humidité et donc moins de parasites. Il présente aussi l’avantage de changer leur parcours. Certaines études auraient ainsi démontré que les poulaillers mobiles amélioraient le bien-être des poules.

Les différents matériaux disponibles pour un poulailler

En tant que particulier vous aurez avant tout le choix entre un poulailler en bois ou en plastique. En effet, les poulaillers en béton restent tout de même réservés avant tout à un usage professionnel. Ces derniers sont en effet envisagés pour une utilisation sur le long terme, sont plus imposants et demandent un certain savoir-faire (entre autres caractéristiques). Nous ne nous attarderons donc par sur ce point.

Les poulaillers en bois

Avantages

Il s’agit du matériau le plus utilisé aujourd’hui par les particuliers, le plus répandu dans le commerce. En effet les poulaillers en bois sont avant tout très esthétiques et à notre avis bien plus élégants que leurs homologues en plastique. Le bois est qui plus est un très bon isolant thermique et sonore. Vos poules devraient s’y sentir vraiment à leur aise.
Le poulailler en bois présente des tarifs très compétitifs.

Les inconvénients

Par contre, il faut être vigilent sur différents aspects. D’abord l’épaisseur des planches utilisées. Ces dernières doivent être au moins de 10 mm voire 12 mm. Dans le cas contraire, votre poulailler serait vraiment trop fragile.

Un autre problème constaté, c’est l’humidité. Les poulaillers en bois peuvent en effet être très humides s’ils ne sont pas suffisamment aérés et bien entretenu. Et même dans ces cas-là, bien souvent ça ne suffit pas. Au fil des mois, les lattes risquent donc de se gondoler voire de se détacher, le toit également à plus forte raison si votre climat est peu clément et que les lattes sont trop fines. Et qui dit humidité dit risques de maladies, respiratoires notamment.

Les poulaillers en bois peuvent aussi présenter des problèmes de sécurité à cause notamment des lattes trop fines qui peuvent être facilement cassées par des prédateurs. Une fouine ou un renard peuvent en venir facilement à bout avec leurs griffes et dents bien acérées. Même constat pour les systèmes de fermetures des portes et des pondoirs souvent bien fragiles.

D’un point de vue de l’hygiène les pondoirs en bois peuvent également poser problème. Coin et recoins, fentes et autres interstices sont en effet l’habitat idéal des poux rouges. Parasites dont il est très difficile de se débarrasser par la suite, mois ou années sont nécessaires. Bien souvent cette véritable peste s’est confortablement développée avant même que vous vous en rendiez compte. Les poux rouges viennent alors par milliers attaquer et sucer le sang de vos poules pendant la nuit.

Donc au final, bien que ce soit encore aujourd’hui le modèle le plus répandu dans le commerce, un poulailler en bois présente tout de même un certains nombre d’inconvénients. Sa durée de vie ne devrait d’ailleurs pas excéder les 5 ans ! C’est pourquoi le modèle en plastique séduit de plus en plus…

Les poulaillers en plastiquea

Avantages

Précisons tout de suite que les poulaillers en plastique peuvent en réalité être « écologiques ». En effet, conçus à partir de plastique recyclé et entièrement recyclable, leur emprunte écologique peut donc être minime. Surtout que contrairement au poulailler en bois, leur durée de vie est bien plus longue. Vous n’aurez pas à racheter un poulailler tous les 5 ans.

D’un point de vue sécurité, tout dépend des modèles, mais généralement les systèmes d’ouverture et de fermetures des portes et/ou pondoirs sont beaucoup plus robustes. Ils sont comme qui dirait inviolables par les prédateurs. Aucune intrusion n’est possible.

D’un point de vue hygiène, le poulailler en plastique est lui aussi plus performant. Moins de coins et recoins, nettoyable plus aisément, les poux rouges n’apprécient pas du tout. Il suffit de penser à changer la litière régulièrement pour éviter d’éventuels problèmes.

Un poulailler en plastique ne demande aucun entretien particulier, un bon coup de jet d’eau avec du savon de temps à autres. Quelques minutes suffisent. Vous n’avez pas non plus de lasure à passer une ou deux fois par an !

Enfin, niveau confort, vos poules seront à leur aise dans leur poulailler en plastique. Pas de courant d’air, ni trop chaud, ni trop froid.

Les inconvénients

Si on compare le prix d’un poulailler en bois à celui d’un modèle en plastique, le prix de ce dernier est souvent supérieur. Donc l’investissement est plus important. Cependant comme nous l’avons dit, sur le long terme, le dit investissement est rentabilisé car la durée de vie utile d’un modèle en plastique est largement supérieure à celle d’un modèle en bois.

Pour le moment, il n’existe pas encore de modèle en plastique de grande taille , pour accueillir plus de 6 poules.

Enfin d’un point de vue esthétique, le poulailler plastique nous semble tout de même bien moins élégant. Encore que les fabricants font d’incontestables efforts à ce niveau pour soigner l’apparence de leur produit. Et nous avons failli oublier : ce type poulailler se monte très facilement et rapidement.

Peut-être que cela vous surprend donc mais le poulailler en plastique présente en réalité bien plus d’avantages que le poulailler en bois !

Quel est le prix d’un poulailler ?

Difficile de répondre tout de suite car les tarifs varient forcément en fonction de la taille du poulailler et de sa capacité d’accueil, mais aussi en fonction des matériaux utilisés, de l’isolation, du type de poulailler ou encore de la qualité générale. Pour vous donner un ordre de prix les poulaillers en bois pouvant accueillir deux poules coûte environ 100 €. Aux environs de 120/150 € pour les quatre/six poules. Pour les poulaillers en plastique vous devrez voir un peu plus cher, 150 € généralement.

Mais on vous le répète, ce ne sont que des prix approximatifs qui varient en effet en fonction de nombreux critères !

Quel et le meilleur endroit pour un poulailler ?

Quel que soit le type ou le matériau de votre futur poulailler, vous devez réfléchir à son emplacement au préalable. Celui-ci ne peut pas se faire à la légère ! Il faut savoir que les poules n’apprécient pas du tout trois choses : l’humidité, le plein soleil ou les trop grosses chaleurs et les courants d’air. Pour leur bien-être vous devrez donc prendre en compte ces trois conditions afin d’installer leur logement au mieux. Afin d’éviter l’humidité vous privilégieriez par conséquent un sol dans la mesure du possible herbé, une literie en paille et un poulailler en hauteur. Pour éviter de trop grosses chaleurs il sera idéalement placé sous un arbre ou de manière plus générale à l’ombre. Et contre les courants d’air: haie, mur, arbustes devraient ainsi le protéger.

D’un point de vue pratique, avoir un point d’eau à proximité peut vous simplifier la tâche pour le nettoyage du poulailler ou remplir régulièrement l’abreuvoir.

Les accessoires

Fournis ou non avec votre poulailler, un certain nombre d’accessoires est indispensable lorsque l’on envisage d’avoir des poules à la maison. Nous en avons déjà parlé, le perchoir est très apprécié des poules. Si vous avez plusieurs races de poules, il est préférable d’avoir des perchoirs différents afin d’éviter d’éventuels problèmes. Pensez également à adapter la taille de vos perchoirs si vous avez des poules naines et des grosses poules.

S’ajoutent le mangeoire et l’abreuvoir qui doivent être installés dès l’arrivée des poules. Notez que les poules boivent fréquemment de l’eau, il est donc impératif qu’elles en est toujours à disposition.

Un bac pour que les poules puissent se donner un bain de poussière. C’est-à-dire un mélange de cendres, de bois, de sable et de poudre insecticide. Ce qui leur permet de se débarrasser de parasites potentiels. Elles apprécient vraiment et s’y rendent tous les jours ou presque.

Pour les nuits bien trop fraîches en hiver, un chauffage poulailler peut s’avérer utile afin qu’elles soient bien au chaud dans leur poulailler.

Comme nous vous l’avons aussi déjà précisé, un enclos/filet ou grillage à volailles nous semble vraiment indispensable pour le bien-êtres des cocottes. Elles pourront ainsi gambader loisir, picorer et votre jardin n’en souffrira pas. Pensez à faire des rotations afin de ne pas abîmer ni épuiser les sols.

Remarques diverses :

Si vos poupoules ne veulent pas rentrer au poulailler à l’heure habituelle, c’est qu’il y a un problème. Il se peut par exemple qu’il y ait des poux rouges. Dans tous les cas c’est le signe que quelque chose ne va pas.

Notez que les poules n’aiment pas le changement, il est donc recommandé d’accueillir toutes les poules en même temps. Surtout qu’une hiérarchie se crée au sein du groupe où chacun à sa place. L’arrivée d’un nouvel arrivant ne peut que les perturber.

Animal social, les poules n’aiment la solitude, il est donc recommandé de ne pas accueillir une seule poule mais au moins deux.

Conclusion

Vous croyez peut-être que l’achat d’un poulailler était un choix facile mais comme vous avez donc pu le constater, il n’en est rien. Vous devez en effet faire attention à différentes choses, les prendre en compte pour acheter le poulailler qui correspondra vraiment à votre projet et garantira le bien-être de vos volailles. Enfin, renseignez-vous auprès de votre mairie quant à la législation en vigueur, à plus forte raison si vous vivez en milieu pavillonnaire.

Pin It on Pinterest

Share This
Retour haut de page