Comment choisir un skate électrique ?

Depuis 1989, dès qu’on parle de skateboard, on a toujours une oreille qui traine.

C’est normal, après la sortie du film Retour vers le futur 2 en 1989, tout le monde a toujours eu envie d’un Hoverboard.

Quasiment 30 ans plus tard, est-ce que ce rêve s’est réalisé ? Pas entièrement, mais la plupart des engins de transport urbain s’inspire de ce Hoverboard.

Le skate électrique s’en rapproche le plus sauf qu’il ne vole pas encore. En apparence simple, le skateboard électrique nécessite de nombreux critères avant l’achat.

On essaiera de vous aider à choisir dans la mesure du possible, mais à la fin, le choix vous appartient.

Les bases du skate électrique

Avant toute chose, un skate électrique n’est pas fait pour des figures acrobatiques. Si vous pensez que vous serez le prochain Tony Hawk, alors désolé de vous décevoir.

Un skateboard electrique est plus long et plus lourd. Il est fait pour rouler à une vitesse constante en étant aussi stable que possible. Toutefois, certains modèles peuvent être très légers.

Comme dans le cas d’une gyroroue, vous trouverez des modèles pour un déplacement urbain très centralisé avec des engins très légers et maniables.

Il faudra de l’expérience pour les utiliser. Et de l’autre côté, vous avez des « poids lourds », avec de gros moteurs et dotés d’une bonne autonomie.

Un skate electrique se compose d’une planche, en différents matériaux, d’un moteur et des roues.

Vous pouvez contrôler le skateboard électrique de différentes manières. Une télécommande, une application ou même votre position et inclinaison sur la planche.

Les principaux critères pour choisir un skate électrique

Ci-dessous, quelques critères de base que vous devez vérifier avant d’acheter un skate électrique.

La taille et le poids

La taille et le poids vont influence sur la vitesse, la maniabilité, l’autonomie et la facilité d’utilisation.

Les grands skateboards électriques sont plutôt destinés à des régions suburbaines ou à la périphérie.

Si vous avez beaucoup d’espace pour vous déplacer, qu’il n’y a pas de bouchons. En bref, si vous pouvez atteindre la vitesse maximale, alors vous pouvez prendre les modèles les plus puissants.

En revanche, si vous vivez dans une ville particulièrement encombrés, alors c’est la légèreté qui prévaudra.

Le modèle devra aussi fin que possible, avec une bonne autonomie. Une grande vitesse n’est pas primordiale, car vous devez pouvoir vous faufiler à travers les bouchons.

De ce fait, vous pouvez trouver des skates électriques à 5 kg comme à 35 kg.

L’autonomie et la batterie

Comme avec tous les engins électriques dans le déplacement urbain, l’autonomie est le nerf de la guerre.

Quand les premiers skates électriques sont arrivés sur le marché, les constructeurs proposaient des batteries au plomb.

Comparable à celle des voitures. Elles étaient moins chères, mais plus lourdes et avec une durée de vie moindre.

Aujourd’hui, la plupart des fabricants sont passés au Lithium-Ion qui est plus léger et plus durable.

Ainsi, une batterie au plomb avait 200 cycles de charge au maximum et une batterie au Lithium-Ion peut aller de 500 à 1500 cycles de charge.

Cela signifie que si vous la chargez tous les jours, alors le Lithium-Ion peut durer 1 an et de demi dans le pire des cas et 5 ans dans le meilleur des cas. L’inconvénient est le prix, car ce sera bien plus cher.

Mais croyez-nous, votre investissement de départ sera rapidement amorti. Concernant l’autonomie elle-même, la plupart des modèles que nous avons évalués proposent une autonomie de 10 à 15 km.

Cela dépend si vous utilisez toujours la vitesse maximale ou en mode réduit. Donc, si vous utilisez votre skateboard électrique pour de grandes distances, prévoyez une batterie de rechange.

Le type de moteur

Si vous êtes un utilisateur occasionnel du skate électrique, alors cet aspect n’a pas vraiment d’importance.

Mais pour les puristes, cela peut être un critère important. Un skateboard électrique peut avoir 2 types de moteurs, le moteur avec ou sans balais.

Le moteur à balai crée des champs magnétiques avec une attraction et une opposition qui va faire tourner le rotor central. 2 aimants stationnaires sont placés de chaque côté d’un électroaimant.

Ce dernier est formé par une série de résistances. Quand vous allumez le moteur du skate, l’électricité passe à travers les résistances qui créent leurs propres champs magnétiques qui sont attirés par le champ magnétique des deux aimants.

Ensuite, on a de l’électricité qui fait tourner le rotor, et donc, les roues, par des brosses métalliques.

Dans un moteur sans balai, le processus est inversé. Les résistances se trouvent sur les côtés et les aimants sont dans le rotor.

Le moteur tourne quand de l’électricité passe par chaque résistance en pulsions successives et attire les champs des aimants qui font tourner le rotor.

Comme il n’y a pas de balais, alors votre skate électrique utilisera un circuit imprimé ou un micro-contrôleur.

Et là, vous vous dites : Mais quel est l’intérêt de ce cours de mécanique alors que je veux juste acheter un skate ? La réponse est dans la question.

Dans un skate dont le moteur est purement mécanique, sa durée de vie est plus longue. On peut les réparer facilement et ils peuvent fonctionner dans des conditions extrêmes.

Il nécessitera une maintenance plus régulière. A l’opposé, le moteur sans balai est conçu pour un mode purement urbain.

Il coute plus cher et sa maintenance nécessite souvent un technicien spécialisé.

Les fabricants ne précisent pas souvent le type de moteur dans leur fiche de produit. Donc, demandez-le au vendeur avant de choisir votre skate.

Un moteur solo ou double ?

La plupart des skates électriques sur le marché auront un seul moteur. Mais il existe des modèles plus chers, qui embarquent un double moteur.

Cela vous donnera un skate réellement 4×4 avec les deux roues motrices. Si vous vous déplacez dans des espaces plats, alors un seul moteur suffira.

Mais si vous grimpez régulièrement des pentes, alors un double moteur ne va pas vous lâcher en plein milieu de la pente.

Les skates avec un double moteur et il vous faudra aussi une batterie de rechange, car cela va consommer un maximum.

La puissance du skate électrique

La puissance d’un moteur d’un skateboard électrique peut aller de 150 à 2000 watts. Évidemment, plus de watts indiquent une autonomie plus faible.

Si vous voulez choisir un skate électrique pour votre enfant, une puissance de 150 Watts sera largement suffisante.

Mais si vous voulez l’utiliser pour vous même, pour vos déplacements quotidiens, visez le 500 W ou même les 1000 watts.

Toutefois, ne vous laissez pas piéger par la surenchère des Watts. Si la batterie est médiocre et que le micro-contrôleur est mauvais, alors un moteur de 2000W est quasiment inutile.

Les meilleures marques de skate électrique

De nombreuses marques se disputent le marché des skates électriques. Mais à notre avis, Acton Blink, Inboard et Revoe proposent les meilleurs modèles.

Acton Blink

Acton Blink est une marque haut de gamme. Mais vous avez des modèles avec une excellente finition et performance. Vous avez des skates qui sont très légers, mais qui restent stables dans toutes les conditions.

Inboard

Inboard est une entreprise spécialisée dans les scooters et les skates électriques. Elle propose parmi les skates les plus rapides du marché.

Leurs modèles ne sont pas forcément faits pour les débutants.

Mais si vous cherchez des sensations fortes avec votre skate et que vous connaissez toutes les conseils de sécurité, alors Inboard est une superbe marque.

Revoe

Enfin, Revoe propose des skates très légers, mais qui peuvent aller très vite. On apprécie surtout leur design avec une finition digne des modèles professionnels.

Revoe est spécialisé dans les engins de transport urbain comme les scooters électriques ou les hoverboards.

Comment utiliser un skate electrique ?

Vous avez enfin acheté le skate électrique de vos rêves. Il est temps d’utiliser. Après le déballage, vérifiez la batterie, chargez-la et utilisez tous les équipements de protection nécessaires.

Cela inclut le casque, les protèges-genoux et les protèges-coudes. On contrôle un skate électrique par télécommande.

Celle-ci va fonctionner sans fil avec un bracelet ou une commande en forme de gâchette.

Il existe des télécommandes filaires, mais ils peuvent être risqués, car le film risque de se prendre dans la roue.

Vous vous mettez sur le skate et vous appuyez doucement sur le bouton. Le skate va avancer ou reculer.

Selon la télécommande, vous avez différentes configurations de bouton. Faites quelques lignes droites et familiarisez-vous avec le skate.

Quelle est sa vitesse maximale ? Est-ce qu’il peut ralentir rapidement ? Contrairement à un vélo, un scooter ou une roue électrique, un skate électrique est vraiment très facile à apprendre.

Construisez votre propre skate électrique !

Vous pouvez acheter des skates électriques prêts à l'emploi. Mais on a également un secteur entier avec des skates électriques qu’on peut construire soi-même.

Il suffit d’un moteur, de le fixer aux roues et d’une télécommande. De la connaissance en électronique et mécanique est nécessaire.

Mais un débutant peut y arriver en suivant quelques tutoriels ou vidéos sur le web.

Il existe également des kits de bricolage qui contiennent tous les composants pour créer son propre skate électrique.

Cependant, les prix des kits sont souvent équivalents aux modèles des constructeurs.

Donc, pourquoi ne pas choisir directement le modèle prêt à l'emploi en bénéficiant de l’expérience du fabricant ? Si vous voulez avoir un skate totalement personnalisé, le monde du DIY vous attend.

En conclusion

Le skate électrique a le vent en poupe comme de nombreux modes de déplacement urbains.

On s’est professionnalisé énormément dans ce secteur. Et se balader dans un skate qui fait du 15 km/h est un véritable plaisir.

Concernant les prix des skates électriques, il est difficile de donner une fourchette. Il y a énormément de critères à prendre en compte. Mono ou double moteur, la puissance du moteur, les options fournies.

Nous avons remarqué que les prix commençaient à 150 euros pour atteindre les 600 euros dans certains cas.

Mais le prix ne fait pas tout. Si vous achetez un skate de 750 Watts avec un double moteur pour les petits déplacements en ville, alors cela ne conviendra pas du tout.

Listez d’abord vos besoins et ensuite, vous trouverez le modèle qui vous conviendra en un clin d’oeil.