Sianbuckler2195708

Jimdo, un créateur de site qui vaut la peine d’être essayé ?

Parmi les CSM ou plateforme de construction de site ou encore créateur de site, il existe aujourd’hui de nombreuses options… Et ce n’est pas toujours facile de choisir quelle est la bonne.

Entre les très populaires Weebly et Wix ou encore WordPress, il y a aussi le petit français SiteW.

Alors qu’en est-il de Jimdo ? Une autre plateforme qui compte déjà plus de 15 000 000 d’utilisateurs ?

C’est justement ce que nous allons voir tout de suite. Comment cet éditeur se démarque du lot ou non ?

A propos de Jimdo

  • Date de création : 2007
  • Fondateurs : Matthias Henze, Fridtjof Detzner et Christian Springub 
  • Siège Social : Hambourg, Allemagne

Ce sont donc 3 amis qui sont à l’origine de Jimdo. 3 personnes qui souhaitent dans un premier temps rendre l’administration de leur site plus aisée aux entreprises.

Puis finalement offrir la possibilité aux internautes de créer un site facilement et gratuitement. C’est donc de cette seconde idée que née Jimdo.


Son développement va être rapide. En effet si la version allemande est créée en février 2007, la version française suit pratiquement tout de suite, en septembre.

L’année 2010 voit apparaître la fonctionnalité e-boutique. Et à partir de février 2012, il y aurait au moins 5 millions de site Jimdo en ligne.

Un peu plus d’un an plus tard, on en compte le double. Et finalement après quelques améliorations supplémentaires (lancement de l’app iOS en 2013 puis Android en 2014) le nombre de site Jimdo atteint 15 millions.

L’entreprise se distingue entre autres caractéristiques par sa culture d’entreprise justement. Visiblement il fait bon travailler chez Jimdo. Mais aussi par son éclectisme.

Si environ 200 personnes travaillent pour Jimdo, on compte 15 nationalités différentes, et le site est disponible en au moins 9 langues : allemand, français, anglais, italien, espagnol, néerlandais, russe, japonais, portugais.

En plus de ses bureaux en Allemagne, Jimdo possède également des bureaux à San Francisco et à Tokyo.

Mini-tutoriel de Jimdo pour se faire une idée

Parfois rien de tel que quelques images plutôt qu’un long discours pour comprendre ce qu’il en est vraiment.

Donc pour pouvoir créer un site avec Jimdo, vous devrez premièrement commencer par l’inscription, c’est logique. Voici comment ça se passe.

Bien évidemment il y a bien d’autres informations sur cette page mais pour le moment on se concentrera sur ce qui nous intéresse vraiment, à savoir l’inscription.

Ainsi, une fois cliqué sur le bouton vert, voilà ce qui apparaît.

Vous pouvez donc vous enregistrer via votre compte Facebook, via Google ou encore votre adresse mail.

Un mot de passe en plus et voilà c’est fait, votre compte est presque actif. On vous demande en effet de confirmer votre adresse mail.

Donc rendez-vous dans votre boîte mail. Vous cliquez sur le lien, ça y est, c’est confirmé. Et voici de quoi ça à l’air :

On vous demande donc quel type de de site web souhaitez créer : page web, boutique, blog.

En effet, les besoins notamment en fonctionnalités vont varier suivant votre choix. Le coût aussi.

Comme il ne s’agit ici que d’un test pour vous montrer de quoi a l’air la plateforme je vais donc opter pour la première option, l’option page web, qui est sans aucun doute l’option gratuite.

Comme je vous le disais ce sont certainement les options et fonctionnalités qui changent.

Le fonctionnement en soit doit être sensiblement le même. Voyons donc ce que ça donne.

Fait plutôt atypique, on vous demande de choisir quelle option vous voulez pour créer votre page.

Soit une version assistée avec l’outil intelligent « Dolphin », soit une version en solo.

Dans le premier cas, il faudra répondre à quelques questions pour que Dolphin puisse vous aider efficacement. Dans le second, et bien vous ferez tout, tout seul.


Si ce mini-tutoriel est là, c’est avant tout pour ceux qui n’y connaissent rien ou trop peu.

Allons-y donc avec Dolphin, qu’en dites-vous ? Vous pourrez toujours personnaliser ensuite…

Je ne vais pas prendre des captures d’écran à chaque fois, trop rébarbatif. Mais premièrement on vous demande, si vous voulez une page personnelle ou professionnelle, ou si vous ne le savez pas encore.

On vous demande ensuite de choisir trois objectifs maximum dans une liste de six. Choisissez encore le contenu, ce que représente votre site : agence immobilière, école, association, photographie, art… (ce qui au passage me semble plutôt limitatif).

On vous demande ensuite si vous souhaitez connecter votre site à Instagram… Dolphin vous interroge encore sur votre style Moderne, élégant, minimaliste, amusant, sophistiqué, détendu.

Choisissez ensuite la couleur qui se marie le mieux avec votre style : 12 sont au choix.

Et vous arrivez enfin à la page des prix et abonnements, sur laquelle nous reviendrons plus tard. J’opte donc pour la version gratuite intitulée « Play », « Jouer ».

Et voilà donc ce qui apparaît. Entre nous, à choisir, je ne suis pas sûr que je repasserais par l’outil « Dolphin ». Plutôt laborieux, long aussi et pas toujours très utile au final. Il me semble du moins, surtout au regard du résultat…

Et au final voici un aperçu de ce que ça donne

Alors pour être honnête, je suis plutôt indulgent. J’ai également essayé de nombreux créateur de sites web, et sans être un « expert » en la matière j’ai tout de même acquis une certaine connaissance sur le sujet.

Ce qui me permet d’avoir, il me semble un jugement assez avisé sur la question. Bien sûr il ne s’agirait toujours qu’un jugement personnel qui n’engage que moi mais pour le coup je vous le dit sans détour : Jimdo, je n’aime pas du tout !


Alors déjà, malgré diverses tentatives, je n’ai pas réussi à changer le créateur de site en français.

Une mauvaise manipulation de ma part va-t-on dire, heureusement je suis hispanophone.

Mais ce qui est plus troublant encore c’est qu’en réalité le site semble s’être lui-même emmêlé les pinceaux. Me proposant des mots en français par-ci par-là.


Bon ça c’était pour l’anecdote. La réalité, à mon sens c’est que l’outil de création de page est beaucoup, mais alors beaucoup moins pratique que celui de ses concurrents.

Ça reste mon avis. En effet, aucune barre d’outil n’apparaît. Il faut en permanence cliquer sur l’image pour que cette barre apparaisse pour enfin choisir l’icône et l’action à suivre.

Ces icônes ne sont pas franchement lisibles non plus. Il faut un temps certain pour que certains changements apparaissent comme les filtres par exemple.

Il y a également quelque chose que je ne comprends pas. Les images, lorsque vous cliquez dessus se divisent en carré.

Mais impossible cependant d’insérer un texte à l’intérieur de ces carrés. Rien à y faire ou du moins je ne l’ai pas réussi. Alors pourquoi diviser ainsi l’image ?

De toute évidence j’aurais donc besoin de regarder moi-même un tutoriel plus en détail pour vraiment comprendre la complexité de cet éditeur réputé pourtant si simple.

En réalité, j’en ai déjà regardé un qui me montrait une facile prise en main. Mais devant les faits… L’histoire semble donc tout autre.

L’erreur vient sans aucun doute de moi, car avec 15 millions d’utilisateurs, Jimdo, a certainement lui aussi des atouts à faire valoir mais honnêtement, je ne l’ai est pas trouvé !

Voyons donc du côté des fonctionnalités à proprement parler

Les fonctionnalités de Jimdo

Voici quelques-unes des fonctionnalités que vous propose Jimdo. Je vais dans un premier temps vous présenter les fonctionnalités principales avec quelques menus détails.

Je vous citerais ensuite différentes options dont certaines auxquelles on ne pense pas forcément.

Commençons. Jimdo vous propose donc une inscription gratuite (nous y revenons) et la création d’un site sans codage. Il s’agit de l’offre d’un point de vue général.

Sauf si vous vous y connaissez, vous pourrez toujours coder votre thème par exemple pour le personnaliser, ce que certains apprécieront, ça ne fait aucun doute.

La publicité va disparaître avec le forfait payant. Votre site et vos données seront cryptées en SSL pour une sécurité exemplaire.

Vous allez bénéficier d’une aide rapide et personnalisée afin de créer un site à votre image, qui s’adaptera à tous les types de supports. Jimdo propose ainsi un chat pour vous accompagner.


Bien évidemment l’éditeur vous permettra de modifier texte, titre, image.

Vous pourrez rajouter des images, des images avec textes, des galeries, des boutons, des colonnes, etc. Voici pour les fonctionnalités basiques dirons-nous.

Vous pourrez encore rajouter Google maps, un livre d’or, un catalogue, des téléchargements, un flux RSS, un formulaire, des tableaux, un blog, l’affichage de votre page Facebook, Google +, Twitter.

Bref une offre complète mais qui ne présente rien d’exceptionnelle non plus.


L’une des particularités c’est que Jimdo permet l’intégration de nombreux Widgets et ce de manière aisée : Xotélia, Calaméo, Prezi, Deezer et bien d’autres encore.

Prix et abonnements

Actuellement Jimdo propose 5 abonnement différents à savoir l’abonnement Play, Start, Grow, Ecommerce, Unlimited. Mais regardons ça de plus près.

Play : comme son nom l’indique, cet abonnement est vraiment conçu pour s’amuser. C’est l’offre gratuite de Jimdo, avec Pub,et un sous-domaine en Jimdo.

Vous avez 500 Mb de stockage, 2 Gb de bande passante, 5 pages à disposition. Toutes les fonctions de base sont présentes.

Vous avez envie de vous lancer dans l’aventure de création d’un site, c’est l’offre qu’il vous faut, c’est gratuit.

Start : c’est le niveau supérieur, sans pub, pour un site personnel, pour se faire connaître avec un nom de domaine propre. 5 Gb d’espace de stockage, 10 Gb de bande passante, la possibilité de créer jusqu’à 10 pages.

Vous bénéficiez de fonctions SEO avancées, de statistiques, d’une adresse email de redirection. Cet abonnement coûte 9 € / mois.

Grow : il s’agirait apparemment du forfait le plus populaire proposé par Jimdo.

Il offre toutes les fonctionnalités du forfait Start auxquelles s’ajoutent 5 adresses email, 15 Gb d’espace de stockage, 20 Gb de bande passante et la possibilité de créer jusqu’à 50 pages.

Et oui pas forcément de différence énorme mais le prix sera quant à lui de 15 € / mois. Ce qui pour le coup est tout de même bien plus onéreux.

Ecommerce : cette offre est destinée à tous ceux qui souhaitent faire du commerce en ligne, ouvrir leur e-boutique.

Elle est en tout point identique à l’offre Grow si ce n’est qu’elle permet de commercer.

Le nombre d’articles que vous souhaitez présenter est illimité, diverses méthodes de paiement pratiques sont proposées et Jimdo ne prend aucune commission. Cette offre coûte 19 € / mois.

Unlimited : enfin l’offre Unlimited. Tout pareil à la différence que vous bénéficiez de l’analyse professionnel du design de votre site et que tout est illimité (espace de stockage, bande passante, nombre de pages).

Autre différence tout de même, si pour tous les autres forfaits payants le temps de réponse du support est de 1 à 2 jours, avec l’offre Unlimited elle se fera dans l’heure.

L’offre Unlimited coûte par contre 39 € / mois. Ce qui représente tout de même plus du double de l’offre Ecommerce !

Avantages et Inconvénients

Avantages :

  • Bon référencement SEO
  • Possibilité de créer son site à partir d’une tablette ou d’un Smartphone.
  • Modèle « responsive »
  • Possibilité de créer un site multilingue
  • Possibilité de codage

Inconvénients

  • Éditeur « complexe » à manier (avis personnel), pas réellement un « glisser-déposer »
  • Modèle rigide (changements subtils impossibles)
  • Rapport qualité/prix discutable
  • Nombre limité d’applications
  • Peu de Template disponible

Conclusion

Pour être honnête et franc, je n’ai pas été séduit par cet éditeur de site web, à plus forte raison si je le compare aux autres plateformes de construction de site aujourd’hui disponible.

De nombreux aspects m’ont déçu et je m’attendais réellement à mieux. Même l’inscription avec leur outil Dolphin m’a finalement paru une perte de temps. Et surtout inutile au regard du résultat final.

L’éditeur comme je l’ai déjà dis ne m’a pas conquis non plus. Il m’a semblé peu clair, difficile à prendre en main, peu intuitif.

Bref vraiment décevant. Certes je n’y ai pas dédié beaucoup de temps mais ni plus ni moins que pour les autres.

Cela dit, je le répète encore, il ne s’agit là que d’une position personnelle et vous pouvez juger par vous-même sans aucun souci. Il vous suffit de tester avec la version gratuite « Play ».

Je vous conseille d’ailleurs vivement de passer par la version gratuite avant de vous engager avec un abonnement quelconque. Surtout que le rapport qualité/prix n’est à mon avis pas au rendez-vous non plus.


Au final je ne vois pas vraiment d’atouts majeurs à relever. Des spécificités qui permettraient de faire LA différence.

Cette critique ressemble donc plus à un procès… Cela dit, je veux bien reconnaître que j’ai dû manquer quelque chose car avec au moins 15 millions d’utilisateurs Jimdo a sans aucun doute des points forts à faire valoir.

Pin It on Pinterest

Share This
Retour haut de page