Comment bien choisir son visiophone ?

Il existe des équipements qui nous sortent de la tête. On est tellement baigné dans la technologie qu’on va achète des robots multifonctions.

Des aspirateurs robots qui vont le travail à votre place. Et un jour, vous avez votre voisin, tout rouge, qui vient tambouriner à votre porte.

Vous avez oublié de mettre une sonnette ou un visiophone et le facteur a mis vos tonnes de factures chez vous.

Autant vous dire que ce n’est pas la meilleure manière de commencer vos relations de voisinage.

Éviter la confusion entre un visiophone et un vidéophone

Quand on parle de visiophone, les gens peuvent passer à un Smartphone équipé d’un appareil photo.

Celui-ci, couplé à la 4G, vous permet de faire des appels vidéos via des applications comme Skype ou Telegram.

Ou encore, les gens peuvent confondre avec la visioconférence. Cette dernière consiste à assister à une conférence par caméra interposée à distance.

C’est souvent le cas en entreprise. Mais ce n’est de ça qu’il s’agit.

Le visiophone est un équipement qu’on achète à part entière. Il fera office de sonnette.

Mais il existe des modèles qu’on peut ajouter à une sonnette existante. Il en existe différents types, mais il possède une caméra.

Et cette dernière vous permet de voir les visiteurs qui entrent dans votre maison. Le visiophone est crucial quand vous avez une grande propriété.

On a un portail et c’est pratique pour déterminer si on doit ouvrir la porte ou ne pas répondre à des visiteurs indésirables.

Un visiophone n’est pas un système de surveillance

Un visiophone rajoute une couche de sécurité supplémentaire. On ne compte pas le nombre d’effractions où des cambrioleurs se sont fait passer pour des livreurs ou autre.

Avec un visiophone, vous pouvez voir le visage du livreur ainsi que son badge afin de vérifier son identité.

Toutefois, il ne peut pas remplacer un système de surveillance. Celui-ci contient plusieurs caméras, un détecteur de mouvement, des alarmes sur la porte ainsi qu’un appel automatique à une agence de sécurité privée ou à la police.

Si vous avez une grande maison, alors les deux sont indispensables. Le visiophone pour accueillir correctement vos visiteurs et le système de surveillance pour filtrer tout le reste.

L’évolution de la sonnette de la porte d’entrée

Comme toute chose, la sonnette de la porte d’entrée a subi des évolutions majeures.

Elle a intégré de plus en plus de technologies. Mais elle a su garder sa simplicité pour éviter une installation trop difficile.

La sonnette de grand-père

Pendant une époque où les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre, on avait des sonnettes manuelles.

On a un levier ou un bouton qui actionnait une cloche dans la maison. Entièrement mécanique, elle était assez bruyante, mais d’une durée de vie exemplaire.

Et la preuve est qu’on en trouve encore aujourd’hui. Évidemment, si vous mettez une sonnette à cloche dans votre petit appartement F3 à Paris, soit, vous allez passer pour un timbré sans jeu de mots, soit pour un snob.

L’évolution a été la sonnette électrique qui existe encore aujourd’hui. D’une simplicité enfantine, elle a gardé les sonneries stridentes de son ancêtre manuel.

Mais on trouve toutes sortes de mélodies imaginables.

L’intercom

La seconde évolution a été l’intercom. Aujourd’hui, il est présent dans la plupart des immeubles à l’accueil.

Après le son, il apporte la voix à la signalisation de l’entrée. Un petit appareil vous permettait de parler à votre interlocuteur.

Très en vogue dans les années 2000, il a laissé progressivement sa place au visiophone.

En effet, ce dernier intègre souvent un intercom et un écran ce qui est bien plus pratique.

Le visiophone, une sonnette audio-visuelle

Avec le visiophone, la sonnette de grand-père est laissée dans le grenier ou dans une brocante.

La bonne vieille sonnette a subi une cure de jouvence en intégrant l’audiovisuel. Vos visiteurs peuvent sonner, mais également parler avec vous.

Et le visiophone vous permet de les voir sans être vus. Aujourd’hui, les visiophones existent en une variété de modèles.

Mais le principe de base reste le même. Mais avant ça, attention à choisir un modèle qui résiste aux intempéries.

Choisir un modèle avec une bonne norme d’étanchéité

Une norme d’étanchéité se mesure par le sigle IP pour Indice de protection. Il est composé de 2 chiffres, allant de 0 à 6 et 0 à 8.

Le premier indique la résistance contre la poussière tandis que le second indique l’étanchéité.

Même si votre visiophone est protégé par un perron ou une véranda, vous devez le protéger contre la poussière.

Un IP de 0 n’indique aucune protection. Un IP de 11 protège l’appareil contre des objets supérieurs à 50 mm et contre la condensation.

Plus l’indice de protection est élevé et plus, il peut protéger contre des particules très fines. Ainsi, une IP de 6 protège contre toutes les types de poussières.

La même chose pour l’étanchéité. Pour un bon visiophone, notamment en plein extérieur, il vous faut une étanchéité de 3 pour la protection contre la pluie.

Le meilleur indice est l’IP 68, mais en fait, ce n’est pas applicable pour votre visiophone.

Car c’est une norme qui inclut la plongée sous-marine. À moins que vous ne soyez Aquaman, on peut dire que c’est une protection inutile.

Nous avons vu des visiophones avec une IP de 6 pour une protection maximale contre la poussière et de 4 pour l’étanchéité (donc 64).

Toutefois, les prix grimpent au plafond et un visiophone peut revenir à plus de 400 euros.

Tout dépend de vos besoins, de votre budget et de la protection nécessaire sur votre modèle.

Étant donné qu’un modèle de base peut couter entre 70 et 120 euros, ce serait ballot de l’endommager en quelques semaines, car il n’a pas l’indice de protection nécessaire.

Les différents types de visiophone

Les visiophones se distinguent en 4 principales catégories. C’est surtout la technologie qui les différencie. Mais chaque catégorie possède sa propre gamme de prix.

Le visiophone à fil

Le visiophone filaire est le moins cher, mais aussi le plus facile à installer. Vous pourrez l’ajouter sur votre sonnette classique avec des câbles supplémentaires.

Un boitier avec un écran sera à l’intérieur et l’autre aura la caméra. La portée pour ces systèmes est d’environ 100 mètres.

Au-delà, il vous faut passer par du sans-fil. Mais si vous avez une maison dont la porte d’entrée est à 100 mètres, alors contactez-nous, car il faut qu’on parle…

Le visiophone sans fil

C’est l’un des plus appréciés, car il possède une plus grande portée. On parle de 250 à 300 mètres. Il utilise le signal radio pour communiquer.

Et c’est la même technologie que pour la télévision TNT. Comme la TNT, le signal n’aime pas les obstacles.

Donc, il faut un espace suffisamment dégagé entre le boitier sur la porte d’entrée et celui qui se trouve dans votre maison.

Ensuite, le boitier à distance peut être alimenté par des piles ou par courant électrique.

Si c’est ce dernier cas, alors il vous faut tirer un câble jusque-là. Le modèle à piles est plus pratique et vraiment économe.

Car les piles peuvent durer de 8 à 12 mois. À moins que vous ayez des visiteurs qui sonnent 24 heures sur 24 et 7j sur 7 !

Le Smartphone avec le visiophone

C’est la grande mode aujourd’hui de tout connecter à son Smartphone. Et dans le cas du visiophone, le boitier reste dans la porte d’entrée, mais toutes les notifications se font via votre téléphone.

Le boitier peut être alimenté par câbles ou par un signal Wifi. Choisissez le modèle filaire si vous avez déjà un visiophone et que vous voulez l’améliorer.

Le visiophone par téléphone est très pratique pour les maisons avec des jardins. Cela vous permet de ne pas tirer trop de câbles et l’interaction sera plus facile.

Le principal problème est que tout dépend de votre téléphone. L’application est gourmande en batterie puisqu’elle se lancera constamment en arrière-plan. Le téléphone devra être constamment connecté à internet pour recevoir le signal.

Honnêtement, à moins de cas très particuliers, le visiophone par Smartphone n’est pas le modèle qu’on conseillera en premier.

Mais on a des modèles qui sont des tout-en-un. C’est-à-dire que ce sont des variantes classiques sans fil ou filaire, mais qu’on peut commander par téléphone. Le prix est plus élevé.

Le visiophone par RFID

C’est le dernier cri de la technologie par les visiophones. Son principe reste le même que les autres technologies, mais c’est le principe d’ouverture qui change radicalement.

Ainsi, vous avez une puce RFID qui peut ouvrir automatiquement la porte.

Si vous avez beaucoup de personnes dans la maison et que vous ne voulez pas constamment ouvrir les portes.

Vous pouvez leur donner ces puces, qui viennent sous forme de cartes et de badges. Ils les passent devant la caméra, qui détecte le signal RFID et hop, sésame, ouvre-toi !

Là encore, c’est pratique, mais pour des cas particuliers. C’est idéal si vous êtes dans une grande famille et que vous avez une maison conséquente avec beaucoup de va-et-vient.

Cela dépend aussi du nombre de puces RFID fournies par le constructeur. Certains en offrent 4, 8, 16 et des marques offrent jusqu’à 30 puces.

Donc, si vous passez par cette solution, vérifiez bien que le nombre de puces RFID est suffisant pour tous les occupants.

Vous aurez également besoin d’un technicien pour l’installer pour optimiser la détection du signal.

Est-ce que j’ai besoin d’un technicien pour installer un visiophone ?

Non, mais cela dépend… Ce n’est pas une réponse satisfaisante, mais c’est la vérité.

Si vous avez le modèle filaire ou sans fil, il n’est pas plus difficile à installer qu’un appareil électrique standard. Vous tirez les câbles, vous vérifiez le voltage et cela va marcher.

Mais un technicien pourra mieux vous conseiller, surtout si votre visiophone doit résister aux intempéries.

Il y a des câbles qui résistent mieux à la chaleur et au froid que les autres. Donc, si votre budget le permet, appelez un technicien et vous aurez un travail très propre.

Les prix des visiophones

En termes de prix, on peut avoir une fourchette assez large. Les tarifs commencent à 80 euros au minimum pour atteindre les 600 et plus.

Pour 80 euros, vous avez un visiophone de bonne qualité, mais qui n’intègre pas d’options.

Ce sera principalement un modèle filaire. Et le fil va rester jusqu’à 150 euros, mais l’avantage est que vous aurez un modèle plus évolutif.

Par exemple, vous pourrez ajouter plus d’écrans et de boitiers au même système.

En ajoutant 50 ou 100 euros de plus, vous avez une caméra en haute définition et la vision infrarouges.

Ainsi, vous pourrez voir vos visiteurs même pendant la nuit. Une autre option fournie par les constructeurs est le camouflage.

Vous avez des caméras qui peuvent parfaitement s’incruster dans le mur pour être totalement invisibles. Donc, oui, vous n’avez que l'embarras du choix sur les modèles.

En conclusion

En conclusion, le visiophone semble un appareil tout à fait simple, mais il intègre les dernières technologies.

Les modèles filaires sont les polyvalents et les moins chers. Vous avez également des fonctions bien pratiques comme la puce RFID qui servira de clés pour les occupants de la maison.

Vous avez également les visiophones, commandés par le Smartphone.

Même s’ils peuvent être pratiques, ils ont aussi beaucoup d’inconvénients comme une connectivité permanente.

Enfin, n’oubliez pas de vérifier l’indice de protection. Choisissez un modèle qui ne craint pas la plupart des poussières et dont l’étanchéité couvre la pluie et les éclaboussures diverses.

Le visiophone est votre oeil sur le monde extérieur, mais c’est également une protection essentielle pour votre maison.