Sianbuckler2195708

Envie de serrures biométriques ? On vous dit tout !

Les serrures biométriques nous laissent entrevoir un monde sans clé. Ces bidules dont la principale loi est de se perdre quand on en a vraiment besoin. Ces choses qui encombrent nos sacs et nos poches et qui peuvent perforer tout et n’importe quoi. La serrure biométrique nous évite de penser à prendre nos clés, car on n’en a plus besoin. On peut ouvrir par empreinte digitale, par empreinte rétinienne ou même par la voix. Il existe des clés intelligentes qui fonctionnent avec des cartes, mais une carte, vous voulez la glisser dans votre portefeuille contrairement à une clé. Les serrures biométriques existent depuis environ 20 ans. Qu’est-ce qu’on peut trouver et quelle est leur fiabilité. Suivez le guide !

Histoire des serrures biométriques

L’existence des premières serrures remonte à 4 000 ans et on en trouve la trace en Égypte, en Grèce et en Irak. Elles utilisaient la même principale qu’aujourd’hui, avec les broches qui ont besoin d’un certain pattern pour se déverrouiller. Ces serrures étaient très basiques puisqu’elles étaient en bois et on pouvait les casser avec suffisamment de force. Les Romains ont amélioré ces mécanismes en ajoutant du métal dans l’armature. À cette époque, il était de coutume de porter ses clés autour du cou pour montrer sa richesse et pour prouver qu’on possède quelque chose qui avait besoin d’être protégé.

L’époque médiévale va nous donner les clés entièrement en métal. Elles étaient grosses, assez lourdes et elles ont été inventées par les Britanniques. Les premières banques commençaient à apparaitre et on avait besoin de coffre-fort pour garder les pièces d’or et de cuivre. Mais le défaut majeur de ces clés est qu’on pouvait remplir la serrure avec du bois ou autre matériau pour contourner le mécanisme des broches. Cela nous a donné le terme de clé squelette, connu aujourd’hui comme un passe-partout. Une clé maitresse qui permet d’ouvrir toutes les serrures.

L’époque industrielle et numérique va poser les bases des serrures biométriques. L’industrie va nous donner des mécanismes de plus en plus inviolables, l’électronique va nous permettre de fortifier les clés. Et enfin, la biométrie va authentifier l’ensemble. Cette dernière possède le principal avantage qu’on a déjà décrit. On n’a plus besoin des clés qu’on se trimballe depuis 4 000 ans. Mais le piratage et la vulnérabilité des systèmes électroniques font qu’on a d’autres menaces. Contrairement à ce qu’on pense, les serrures biométriques sont une vraie évolution des clés standards, car elles ne s’ouvrent qu’avec vos données.

Qu’est-ce qu’une serrure biométrique ?

Contrairement à un mécanisme physique, une serrure biométrique utilise un protocole de communication pour déverrouiller le mécanisme. Cela peut être le Wifi, le Bluetooth, le Z-Wave ou d’autres protocoles de communication. Par exemple, vous avez passé votre samedi après-midi dans le centre commercial. Vous revenez les mains chargées de sacs remplis et vous vous voyez déjà en train de jongler pour prendre vos clés qui sont au fond de votre sac ou de votre poche, tenir les sacs et ouvrir la porte.

Plutôt que de résoudre cette équation insoluble, la porte s’ouvre par magie quand vous vous approchez. Vos serrures biométriques ont détecté votre présence via le Bluetooth et déverrouillé le mécanisme. La serrure biométrique vous donne plus de flexibilité sur les différentes portes de votre maison. Et pour les propriétaires, les hôteliers et les bureaux, c’est un excellent de sécuriser son espace. Ces serrures intelligentes peuvent également enregistrer des données. Si quelqu’un tente de les forcer, cela peut déclencher une alarme et vous pouvez contacter la police très rapidement.

Propriétaire ou locataire ?

Avant d’installer vos serrures biométriques, vous devez déterminer si vous en avez le droit. Si vous êtres propriétaire de votre maison, alors il n’y a pas de problème. Vous achetez le modèle, vous l’installez vous-même ou vous appelez un technicien et le tour est joué. En revanche, si vous êtes locataire, vous devez obligatoirement demander à votre propriétaire. En général, c’est lui qui a installé les serrures et il possède un double des clés. Si vous prenez une serrure biométrique par code PIN, vous pouvez créer un code pour qu’il puisse entrer si c’est nécessaire.

Mais la meilleure solution est d’utiliser une serrure de type Retrofit. Derrière ce nom marketisé à l’extrême, c’est simplement le fait de pouvoir garder son ancienne serrure tout en ajoutant la biométrique. Ce n’est pas un standard de l’industrie, mais plutôt des technologies développées par des marques comme August. Ainsi, votre propriétaire de logement peut garder ses clés tandis que vous pouvez utiliser l’empreinte digitale ou une ouverture via une application. Toutefois, leur fiabilité à long terme laisse à désirer.

En effet, quand vous achetez des serrures biométriques, vous bénéficiez de nouveaux mécanismes de fermeture, adaptés aux dernières normes de l’industrie. Même si la biométrie sur une ancienne serrure peut être une solution, vaut mieux franchir entièrement le pas et choisir une serrure qui a été conçue pour la biométrie.

Les types de serrures biométriques

Quand vous parlez de serrure biométrique à quelqu’un, il va grimacer en disant que ce n’est pas très fiable. C’était le cas dans les années 2005 où elles sont apparues. Mais en 2020 et au-delà, ces serrures se généralisent de plus en plus. Car les constructeurs se surpassent constamment. Vous avez principalement trois types de verrouillage biométrique. L’empreinte digitale, le clavier tactile et le Smartphone. Cependant, les modèles actuels possèdent deux ou trois systèmes intégrés.

La plus sécurisée est via l’empreinte digitale. Cela marche à tous les coups et il est assez difficile de falsifier une empreinte (à part dans les films). De plus, ce type de serrure peut aussi avoir un code. Par exemple, vous avez les doigts graisseux à force d’avoir mangé des frites et la serrure ne reconnait pas l’empreinte. Mais vous pouvez basculer sur le code et le tour est joué.

Le clavier et le smartphone

Le clavier tactile nécessite un code pour ouvrir la porte. Le grand avantage est que cela vous donne des serrures flexibles. Ainsi, vous pouvez acheter plusieurs modèles pour que chaque membre de votre famille puisse avoir son jardin secret. Même si le donner à votre adolescent de 15 ans n’est pas forcément une idée, car il risque de s’enfermer dans sa chambre pour des années. Cependant, si vous voulez leur offrir le maximum d’intimité, alors c’est un bon moyen. Certes, il faut se souvenir du code, mais vous pouvez créer un pense-bête et ensuite, cela devient un réflexe. Mais c’est la même chose qu’avec les modes de passe. N’utilisez pas 0000 ou 12345.

Et enfin, le Smartphone avec des applications diverses. Cela dépend aussi du protocole de communication utilisée. Mais si vous utilisez un protocole standard, vous pourrez utiliser des applications qui ne sont pas celles du fabricant de la serrure. Toutefois, vous devez avoir confiance en l’éditeur de cette application sinon ça risque de créer de mauvaises surprises.

Les protocoles de communication

Les serrures biométriques peuvent fonctionner avec le Bluetooth, le Wifi ou des protocoles propriétaires de domotique. Le Bluetooth vous permet de déverrouiller la porte quand vous êtes à une certaine distance. Très pratique et il y a plusieurs avantages. L’autonomie de la batterie est plus longue. Car oui, une serrure biométrique fonctionne avec des piles que vous changez une fois par an avec le Bluetooth. Ensuite, le Bluetooth est fourni de base avec tous les Smartphones, même d’entrée de gamme.

Ensuite, vous avez le Wifi qui est pour ceux qui veulent ouvrir leur porte à distance. Il vous suffit de pouvoir vous connecter au réseau Wifi de votre logement et vous pourrez contrôler toutes les serrures avec une seule application. La serrure par Wifi nous amène vers des serrures intelligentes. Vous pourrez connaitre le nombre de fois où la porte a été ouverte, s’il y a une tentative d’effraction, etc.

Enfin, nous avons les protocoles propriétaires de type domotique. Par exemple, Z-Wave et Apple HomeKit sont des solutions très populaires. Il n’y a pas d’accès à distance. Vous connectez la serrure au hub de votre maison intelligente et vous pouvez la piloter ensuite d’une application. Vous pouvez créer différents profils même si on n’est pas très fan de cette solution. Cela vous force à rester avec un seul constructeur alors que le Bluetooth ou le Wifi sont universels.

L’autonomie de la pile

Vous serez bien embêté si vos merveilleuses serrures biométriques cessent de fonctionner, car les piles sont à plat. Ces serrures utilisent des piles de type 9 volts, ou AA ou AAA. Quand vous achetez une telle serrure, il est obligatoire de choisir celle qui possède une indicatrice de batterie faible. De cette manière, vous avez le temps de changer la pile.

L’autonomie est calculée en fonction de l’utilisation. Dans une moyenne de 10 ouvertures et fermetures par jour, votre pile peut durer de 12 à 24 mois, ce qui laisse de la marge. Et si vous utilisez votre Smartphone, alors l’application vous donnera directement l’autonomie de la batterie.

La fiabilité… et le prix

Quand est-ce que vous avez remplacé une serrure ? Exactement, vous ne vous en souvenez même pas. C’est la preuve de la solidité des serrures classiques actuelles. Si vous choisissez une bonne marque, alors une bonne serrure peut durer 10 ans sans aucun problème. Et dans les serrures biométriques, c’est la même chose. Vous pouvez trouver des serrures à 50 euros, mais vous aurez une qualité pour ce prix. Il faut choisir chez les fabricants de serrures qui ont de l’expérience depuis plusieurs décennies. Donc, les serrures biométriques peuvent être très fiables.

Mais chaque technologie a ses inconvénients. Que ce soit le code, l’empreinte digitale ou le Bluetooth, ils sont vulnérables à un piratage. Il faut trouver un bon compromis entre les deux. Pour nous, il faut trouver le meilleur des mondes. Choisissez une serrure avec une portée limitée comme le Bluetooth que vous pouvez aussi déverrouiller avec une clé ou un code. De cette manière, vous pouvez déverrouiller par Bluetooth, par code et dans les cas extrêmes, par des clés classiques. Mais les utilisateurs de serrures biométriques rapportent qu’ils utilisent des serrures biométriques depuis des années et ils n’ont pas utilisé de clé depuis des années.

Un certain investissement est nécessaire

Et comme avec tous les produits, la fiabilité fait monter le prix. Donc, nous déconseillons les serrures biométriques en dessous de 125 euros. Il s’agit de la sécurité de votre maison et de votre famille, donc ne plaisantez pas là dessus. Ce n’est pas non plus la peine d’aller toucher l’Everest avec des modèles à 400 euros. Vous pouvez trouver une serrure biométrique qui durera des années, aura plusieurs modes de verrouillage pour un tarif autour de 200 euros.

En conclusion

Les serrures biométriques n’ont plus rien à avoir avec les anciens modèles, pas forcément fiables. Aujourd’hui, on bénéficie de produits très robustes, qui intègrent les dernières tendances d’authentification. Pour votre choix, privilégiez les modèles avec plusieurs modes d’authentification. Si vous êtes constamment dehors, alors une serrure par Wifi peut être un bon choix pour savoir ce qui se passe chez vous.

Le Bluetooth vous donne la liberté nécessaire avec des ouvertures automatiques en fonction de la distance. Et enfin, le code sur un clavier tactile est efficace depuis des années. Pour l’investissement, ne négligez pas votre sécurité et mettez un prix d’entrée minimum de 125 euros pour avoir un modèle qui tient la route pendant des années.

Retour haut de page