Sianbuckler2195708

Comment choisir un bon ventilateur brumisateur ?

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 Taurus Alpatec, Ventilateur &... Taurus Alpatec, Ventilateur &... 48 Commentaires 133,00 €
2 O'FRESH 090 Ventilateur... O'FRESH 090 Ventilateur... Pas de notes 169,99 €
3 Dardaruga Digital Ventilateur... Dardaruga Digital Ventilateur... 130 Commentaires 129,99 €

Un ventilateur brumisateur est un équipement indispensable en été. Imaginez que vous avez passé votre journée sous la canicule. Vous êtes sur le point de péter un câble et vous rentrez chez vous. Et tout d’un coup, une bouffée d’air frais vous accueille et vous rafraichit instantanément.

C’est le rôle d’un ventilateur brumisateur. Très populaire ces derniers temps, il combine à la fois une bonne ventilation et une brumisation qui augmente l’humidité de l’air et baisse la température. Il y a quelques critères à choisir et on les trouve à des prix très abordables.

Qu’est-ce qu’un ventilateur brumisateur

Fondamentalement, un ventilateur brumisateur est un ventilateur qui produit des gouttelettes d’eau qui rafraichit l’atmosphère. Un environnement trop sec vous déshydrate plus rapidement.

L’humidité va vous rafraichir et elle baisse considérablement la température ambiante. La brume va aspirer la chaleur et va l’évacuer avec l’évaporation. C’est un appareil qui s’est imposé de lui-même dans certains pays, mais sur d’autres, il est inexistant.

La raison est que le ventilateur brumisateur n’est pas forcément destiné quand il fait très chaud. Il faut qu’il fasse très chaud et très sec. Si vous vivez dans un pays tropical, votre principal problème sera l’humidité qui sera poisseuse.

C’est à cause de ça que vos vêtements vous collent à la peau sous la sueur. Donc, selon votre le type de climat dans votre pays, vous trouverez des ventilateurs brumisateurs dans chaque magasin ou sur chaque site.

Les caractéristiques techniques d’un ventilateur brumisateur

Pour évaluer sa performance, on doit connaitre quelques bases techniques d’un ventilateur brumisateur. C’est aussi valable pour les ventilateurs standards.

  • Le pied cube par minute – Désigné par le sigle CFM, c’est la quantité d’air déplacée par votre ventilateur brumisateur. Plus la valeur est importante et plus le ventilateur est puissant. Entre la tornade et la brise, vous pouvez faire votre choix.
  • Les tours par minute – C’est simplement la vitesse de rotation des pales. Certains vont privilégier un ventilateur ultra-rapide, mais attention, la vitesse augmente la nuisance sonore.
  • Le PSI – Désignant une mesure connue comme le Livre-force par pouce carré, c’est la pression de la brume dans le ventilateur. Cela permet de déterminer si on doit ajouter une pompe et la quantité d’eau consommée. Dans les marques européennes, cette mesure n’est pas forcément utilisée, car on préférera plutôt le bar ou le pascal.

Les critères pour choisir un ventilateur brumisateur

Une fois que vous avez compris les points techniques, on peut passer à des critères généraux. Une chose importante est que le ventilateur brumisateur est surtout fait pour l’extérieur. Par exemple, le jardin ou la terrasse. Dans la maison, il peut être utile, mais une ventilation normale ou même un climatiseur sera plus efficace.

La taille

La taille du ventilateur brumisateur détermine la zone que vous voulez rafraichir. Ne vous précipitez pas sur les grandes tailles, en pensant que cela conviendra à toutes les superficies.

Si vous êtes dans une petite véranda et que vous utilisez un gros ventilateur, alors vous aurez un choc thermique désagréable. La température sera trop basse par rapport à celle de l’environnement. Et s’il est trop petit, alors il ne sera pas efficace. Quelques pistes ci-dessous :

  • Une superficie inférieure à 13 mètres carrés – Un ventilateur d’un diamètre inférieur à 100 centimètres et un CFM allant de 1000 à 3000.
  • La taille fait entre 13 et 20 mètres carrés – Un ventilateur entre 110 et 127 centimètres et un CFM entre 1600 et 4500.
  • Entre 20 et 40 mètres carrés – Un ventilateur supérieur à 127 centimètres et un CFM de 5 000 à 13 000.

Ce sont des mesures générales, mais on recommande de les augmenter légèrement, car elles proviennent de calculs pour des pièces à l’intérieur.

Le matériau

Le matériau est très important pour un ventilateur brumisateur, car il est fait pour l’extérieur. Il doit pouvoir résister aux intempéries, à la poussière et il doit être suffisamment étanche. Le plastique est une valeur, mais on a aussi des matériaux composites. Un ventilateur brumisateur en acier inoxydable est la meilleure solution selon nos avis.

Ils résisteront à tout, mais ils sont beaucoup plus chers et ils sont plus lourds. Si vous voulez profiter au max de votre jardin ou de votre véranda pendant l’été, alors prenez le modèle métallique.

L’alimentation en eau

Puisqu’on parle de ventilateur brumisateur, vous aurez besoin de l’alimenter en eau. Il y a deux options, avec ou sans réservoir. Le modèle avec réservoir est plus portable, mais dépendant de sa puissance, vous devrez le remplir régulièrement.

Le ventilateur sans réservoir nécessitera une source d’eau constante que vous allez connecter par un tuyau. Si votre ventilateur ne bouge pas fréquemment et qu’il est proche d’un robinet, alors c’est la meilleure option.

Le type de brumisation

Selon les modèles que nous avons vus sur le marché, vous aurez deux types de brumisation, via des embouts ou avec la force centrifuge. Le modèle avec embout va vous proposer des petits embouts attachés à la grille du ventilateur. Quand le ventilateur tourne, il y a des gouttelettes qui sont projetées.

Cela marche très bien avec des ventilateurs de faible puissance. Imaginez le mécanisme comme un spray d’eau. Le ventilateur en centrifuge utilise une pompe qui projette l’eau avec force sur une plaque au centre du ventilateur. Ce dernier va faire évaporer l’eau et vous aurez donc une brume très fine et constante. Ce sont des appareils puissants, mais ils tendent à être plus chers.

Les options de sécurité et en bonus

Avec le ventilateur brumisateur, vous avez de l’eau et l’électricité qui sont très proche. Et ce n’est jamais une bonne idée. Donc, assurez-vous qu’il ait toutes les options de sécurité. La première est que le ventilateur doit être totalement étanche pour éviter le moindre circuit.

Une autre option est une coupure automatique de l’eau en cas de trop-plein. Vous ne voulez pas noyer votre moteur. Si c’est possible, achetez des prises avec coupure automatique de surtension. C’est la norme dans les salles de bain.

Les deux autres options sont souvent présentes avec le réglage du ventilateur et de la brumisation. C’est ici que vous pourrez le régler à votre guise pour avoir la meilleure expérience possible. Si cela vous plait, vous pouvez aussi prendre un modèle tournant, avec le ventilateur qui tourne de droite et à gauche.

Le prix d’un ventilateur brumisateur

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 Taurus Alpatec, Ventilateur &... Taurus Alpatec, Ventilateur &... 48 Commentaires 133,00 €
2 O'FRESH 090 Ventilateur... O'FRESH 090 Ventilateur... Pas de notes 169,99 €
3 Dardaruga Digital Ventilateur... Dardaruga Digital Ventilateur... 130 Commentaires 129,99 €

Le prix d’un ventilateur brumisateur commence à 80 euros pour atteindre les 150 euros pour les modèles les plus perfectionnés. Un bon budget sera autour de 100 euros, car parfois, les fabricants abusent de fonctionnalités inutiles. Après, c’est une question de design et d’options embarqués qui vont faire varier les prix.

En conclusion

Le ventilateur brumisateur est un excellent appareil pour vous donner de la fraicheur quand vous êtes à l’extérieur pendant l’été. Parmi les critères, regardez la puissance en CFM et la taille recommandée selon le diamètre des pales. N’oubliez pas les options de sécurité comme l’étanchéité et la sécurité de la prise.

Les modèles avec réservoir sont plus portables, mais plus lourds à déplacer. Pour le matériau, privilégiez le métal pour sa durabilité. Avec nos conseils, vous aurez un ventilateur brumisateur qui pourra supporter toutes les canicules !

Retour haut de page