Sianbuckler2195708

Comment choisir correctement son broyeur vegetaux ?

Le jardinage, certains l’adorent et d’autres refusent d’en entendre parler. Les amoureux du jardin peuvent passer des heures à bichonner leurs plantes et leurs fleurs. Mais même le plus grand défenseur du jardinage fera une grimace lorsqu’il s’agit de nettoyer son jardin. Les coupages des haies, l’élagage des branches, le ramassage des feuilles en automne.

L’utilité d’un broyeur vegetaux

Autant de corvées pénibles, mais indispensables. Et ce n’est pas encore fini, car que faire de tout ce tas de déchets de jardinage que vous avez accumulé. Le bruler ? C’est interdit dans la plupart des localités en France. Les émanations peuvent être toxiques sans oublier que cela dérange les voisins. Évidemment, la déchetterie peut le récupérer. Mais si vous avez un grand jardin et que vous l’entretenez régulièrement, alors cela implique des couts supplémentaires pour les sacs de poubelles, mais également des va-et-vient incessants avec les éboueurs.

Mais on pourra combiner tous les avantages sans aucun inconvénient. Ce ne serait pas génial si on pouvait faire en sorte que tous ces déchets repartent dans le jardin comme engrais. Non seulement, vous éviteriez des dépenses inutiles et votre jardin vous en remerciera. C’est exactement le rôle d’un broyeur vegetaux. Comme on le fait avec le compostage des déchets alimentaires, le broyeur vegetaux va broyer tous vos déchets de jardinage. L’ensemble va composter et devenir un engrais.

Le recyclage de ses déchets de jardinage et de ses aliments est devenu une priorité pour de nombreuses personnes. La démarche écologique est cruciale pour que chaque geste compte pour réduire notre empreinte sur l’environnement. Le broyeur vegetaux représente un investissement conséquent. Même si on peut trouver des modèles à partir de 200 euros, mais cela reste une machine à utiliser avec précaution. Mais sur le long terme, vous rentrerez largement dans vos frais.

Histoire du broyeur vegetaux

Le premier broyeur végétaux connu date de 1884 quand Peter Jensen a inventé le premier modèle dans la ville de Maasbüll en Allemagne. À la base, le broyeur végétaux vient du broyeur à bois qu’on utilise dans l’industrie forestière. Il s’agit de grandes machines qui réduisent les feuilles, les branches et même les troncs en sciure ou en fins copeaux de bois. Par la suite, la machine s’est à la fois améliorée en terme de techniques de coupe, mais également en taille.

Le broyeur vegetaux moderne a pointé son nez dans les années 1990. Le monde était en pleine industrialisation et de nombreux ménages voulaient s’équiper plus que la simple télévision ou l’aspirateur. Les ménages ont commencé à prendre soin de leur environnement. Les taille-haies électriques et les broyeur vegetaux ont fait leur apparition. Dire que les premiers modèles étaient inefficaces et bruyants est un euphémisme.

On l’entendait à des dizaines de mètres à la ronde. Même aujourd’hui, quand vous achetez un broyeur vegetaux, gardez à l’esprit que la nuisance sonore sera présent. C’est surtout important quand vous êtes dans une cité résidentielle. Imaginez un matin de dimanche très calme dans le voisinage et vous, pris d’une idée soudaine, mettez votre broyeur vegetaux en marche. Autant dire que les relations entre voisins vont être orageuses ! Les meilleures marques dans ces machines sont allemandes même si des Américains ont réussi également à améliorer la technologie.

Les critères pour choisir un broyeur vegetaux

Pour choisir votre broyeur vegetaux, vous devez connaitre les techniques de coupe. Il y en a 3 principalement sur le marché. Le modèle à turbine, à rotor et le disque porte-lames. Ce n’est pas juste une question de puissance et de performance. Chaque broyeur vegetaux convient pour une certaine superficie de jardinage, mais également des types de déchet que vous avez.

  • Le broyeur vegetaux avec le disque porte-lames – C’est parmi le moins cher, mais également celui qui va découper finement les déchets. Si vous avez un jardin avec une superficie inférieure à 300 mètres carrés et que les branches de vos arbres ne dépassent pas les 33 millimètres, alors c’est le modèle qui vous convient. Même si cela reste une ligne directrice. Car vous pouvez avoir ce type de broyeur vegetaux avec une grande capacité pour gérer de grandes surfaces. Toutefois, si vous voulez faire du paillage au lieu du compostage, c’est le modèle idéal, car le résultat sera homogène et très fin.
  • Le broyeur vegetaux avec le rotor – Le disque porte-lames découpe les déchets en fines lamelles et rondelles. En revanche, le modèle à rotor les comprime pour en faire quasiment de la bouillie pour les appareils les plus puissants. Il peut accepter des branches jusqu’à 50 mm, mais sa vitesse est plus lente et le résultat est moins homogène. C’est le broyeur que vous allez utiliser pour faire du compostage.
  • Le broyeur vegetaux avec la turbine – Là, on entre dans la cour des grandes branches. Son principe se base sur celui du rotor, mais les turbines lui donnent plus de puissances. Si vous avez des arbres avec des branches très dures comme du hêtre, alors il pourra les briser comme des allumettes. Il peut accepter des branches de plus de 50 mm. C’est clairement pour les grands jardins à la limite de domaines avec des petites forêts qu’on peut avoir sur certaines propriétés.

Paillage et compostage, kesako ?

On a mentionné que le broyeur vegetaux à disque porte-lames est fait pour le paillage. Le paillage consiste à recouvrir le sol d’une couche de matières organismes comme des déchets. Il va fonctionner comme une éponge en retenant l’eau de pluie et en évitant l’appauvrissement du sol. Le compostage est un processus pour faire de l’engrais en permettant aux bactéries et aux insectes de dégrader les déchets.

Le paillage est utile si vous vivez dans des régions pluvieuses et que vous avez de grandes superficies où vous voulez protéger le sol. Le compostage va être indispensable pour les arbres fruitiers ou votre petit potager.

Un broyeur vegetaux électrique ou thermique

Vous avez également le choix entre le broyeur vegetaux électrique et celui qui fonctionne à l’essence. C’est la puissance qui va déterminer le choix. Un modèle électrique peut balancer du 1700 Watts jusqu’à 3200 watts et il peut broyer des branches de 50 mm au maximum.

Le modèle thermique à essence va aller de 3300 watts et 6800 watts. Il est idéal pour une utilisation intensive, il peut broyer des branches de plus de 90 mm et il est bien plus durable dans le temps. Attention, le prix va grimper au plafond, car les broyeurs thermiques commencent à partir de 500 euros au minimum.

Si vous avez un petit jardin, choisissez le modèle électrique. En revanche, si votre jardin commence à ressembler à une petite forêt, alors passez au modèle thermique. Notons que si vous avez de gros travaux de broyage à faire en une seule fois, alors vous pouvez aussi louer des broyeur vegetaux dans des magasins spécialisés. Dans la plupart des cas, vous allez prendre un broyeur électrique.

Une chose qu’on oublie souvent est la disponibilité de la prise électrique. Si votre jardin est grand, alors ce serait ballot se retrouver à 5 mètres de la prise. Achetez également des rallonges dans ce cas de figure.

Comment utiliser votre broyeur vegetaux ?

Le broyeur vegetaux possède un goulot où vous allez mettre les branches. Selon les modèles, il sera équipé d’un sac en plastique pour accueillir le résultat. Mais on a vu des modèles qui rejettent le processus à l’arrière. Le broyeur vegetaux peut être une machine dangereuse, donc, les lunettes de sécurité et les gants rembourrés sont obligatoires.

Ces gants vont vous permettre de manipuler les grandes branches sans risque de vous égratigner. Vous pouvez également porter une combinaison parce que croyez-nous, le broyage des végétaux est très salissant. Éloignez les animaux et les enfants pendant tout le broyage. Et conseil très important, ne laissez jamais tourner le broyeur vegetaux sans votre surveillance, même pendant quelques secondes.

Dépendant de votre habitation, vous devrez peut-être vous renseigner auprès de votre mairie sur les horaires où vous pouvez utiliser un broyeur. Si la mairie vous dit qu’il n’y a pas d’horaire, alors consultez aussi le voisinage. Si vous avez acheté le broyeur vegetaux à turbine, c’est l’un des modèles les plus bruyants qui existent. Le broyeur à rotor est le plus silencieux des trois.

Pour éviter les bourrages dans la machine, espacez les broyages et mettez des petites quantités de branches, selon la capacité de votre modèle. On peut identifier un bourrage par un bruit caractéristique des lames ou du rotor qui va faire des saccades. Le moteur peut également caler en cas de bourrage. Il existe des branches qu’on recommande de ne pas mettre dans le broyeur, notamment les bois avec de la résine. On peut citer le sapin ou le pin. Leurs branches encrassent facilement les lames et le moteur.

Comment nettoyer un broyeur vegetaux ?

Pendant l’entretien, vous verrez souvent des copeaux qui sont collés aux lames. Nettoyez simplement les copeaux avec une brosse sans toucher aux lames. La grille du moteur va également s’encrasser et vous pouvez utiliser un petit aspirateur portable pour nettoyer la sciure qui s’est collée dessus. Si vous avez les compétences, démontez les parties en métal et huilez-les soigneusement. Mère Nature a beaucoup de substances qui vont oxyder rapidement les pièces.

Les meilleures marques de broyeur vegetaux

Bosch, Einhell et Ryobi sont considérés comme les meilleures marques dans les broyeurs de végétaux. On a regardé leur catalogue, le prix et la performance.

Bosch

On ne présente plus la marque Bosch qui est l’un des leaders mondiaux dans l’outillage professionnel. Ses broyeur vegetaux font partie du milieu et le haut de gamme. Les prix vont de 200 à 400 euros et vous avez énormément d’accessoires qui sont fournis. On apprécie les kits de nettoyage et une grande capacité pour accueillir le compostage.

Einhell

Einhell est également une marque allemande, spécialisée dans les outillages et les appareils de jardinage. Ses modèles sont beaucoup plus simples, mais également moins chers. La moyenne des prix tourne autour de 180 à 200 euros. Principalement des modèles électriques à disque porte-lames.

Ryobi

Ryobi fait partie de TechTronic Industries, un groupe à Hong-Kong. La marque propose surtout des outils électroportatifs et il est connu pour des broyeur végétaux de grande puissance, mais à des prix défiant toute concurrence, aux alentours de 300 euros pour un modèle de près de 3000 watts.

En conclusion

Le choix d’un broyeur vegetaux dépend avant tout de la superficie de votre jardin et des types de branches que vous avez. Cela dépend également si vous voulez transformer les déchets en paillage ou en compost.

Ensuite, vous pouvez choisir le modèle entre celui avec le disque porte-lames, à turbine ou à rotor. Si vous avez besoin d’une utilisation intensive sur le broyage, vous pouvez choisir un modèle thermique. Mais dans la plupart des cas, les modèles électriques sont largement suffisants. Pour les prix, il faudra investir entre 200 et 400 euros selon la marque et la puissance désirée.

Pin It on Pinterest

Share This
Retour haut de page