Sianbuckler2195708

Le guide pratique pour choisir un compresseur d’air

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 OneAmg Compresseur d’Air... OneAmg Compresseur d’Air... 3 227 Commentaires 29,99 €
2 Mecafer 425090 Compresseur 50... Mecafer 425090 Compresseur 50... 1 521 Commentaires 119,90 €
3 Einhell Compresseur TC-AC... Einhell Compresseur TC-AC... 1 413 Commentaires 109,96 €

Le compresseur d’air n’est pas forcément l’équipement auquel on pense quand on veut se lancer dans le bricolage. Mais ce dernier s’est beaucoup développé aujourd’hui avec la généralisation des appareils lourds. Autrefois, seuls les professionnels avaient accès au compresseur d’air. Aujourd’hui, on peut le louer et les prix d’achat continuent de baisser. Cela permet à des particuliers de s’acheter un équipement qui brille par sa polyvalence dans de nombreux travaux lourds.

Qu’est-ce qu’un compresseur d’air ?

Un compresseur d’air est un appareil dont le principal objectif est de transformer de l’énergie en air comprimé. La conversion est directe et il n’y a pas d’intermédiaire comme une source de chaleur par exemple. Il existe différentes variantes avec des puissances variables. Vous avez des mini-compresseurs, mais dont l’efficacité laisse à désirer. La plupart des équipements qui ont besoin d’air comprimé nécessitent une grande puissance. De ce fait, choisissez toujours un compresseur d’air qui est adapté et standardisé.

Les cas d’utilisation d’un compresseur d’air

Avant d’acheter un compresseur d’air, il est important de savoir dans quels domaines du bricolage peut-on l’utiliser. C’est un équipement polyvalent qui peut utiliser pour déplacer un piston. On peut aussi l’utiliser pour tourner un axe. Dans les travaux de peinture, on l’utilise pour créer des jets puissants avec un pulvérisateur de peinture.

Les compresseurs d’air fournissent de la puissance de rotation et du couple à des perceuses, des brosses, des tournevis mécaniques, des riveteuses et d’autres outils pneumatiques.

Les normes des compresseurs d’air

Le compresseur d’air est disponible en deux principales normales, le premier avec une basse pression, une pression moyenne et une pression élevée. La pression basse tourne autour de 150 PSI (on explique ce terme plus bas), la pression moyenne sera autour de 151 à 1000 PSI et enfin la pression élevée va offrir une pression supérieure à 1000 PSI. En plus de ces normes de pression, vous avez également les modèles avec le déplacement positif et le déplacement positif dynamique.

Dans la majorité des cas, votre compresseur d’air va utiliser le déplacement positif. Dans ces modèles, une certaine quantité d’air est occupée par la chambre et on réduit le volume pour le comprimer. Le compresseur avec un déplacement positif dynamique est surtout dans les grandes usines, notamment la fabrication à la chaine.

Les critères pour choisir un compresseur d’air

Vous avez plusieurs critères à prendre en compte avant de choisir un compresseur d’air. Certains de ces critères seront adaptés à vos besoins et d’autres sont destinés pour des travaux de bricolage spécifiques.

Ensemble, ils permettent de déterminer ce qui fait un bon ou un mauvais compresseur. Notons que pour les critères, nous sommes partis sur des modèles semi-professionnels ou professionnels. Nous estimons qu’en termes de rapport qualité/prix, ce sont les meilleurs.

La puissance en chevaux (HP)

La puissance en chevaux (HP) est un bon moyen de déterminer la taille du compresseur dont vous avez besoin. Mais dans les compresseurs, le marketing est souvent très exagéré. De plus, sur les sites marchands, il y a une tendance à fournir une puissance en watts ce qui ne veut rien dire en soi. Gardez à l’esprit qu’un cheval-vapeur est égal à 745 watts. Ce qui fait que quand vous voyez un compresseur à 1500 watts, alors cela signifie qu’il a environ 2 chevaux de puissance.

Et à partir de ce simple critère, vous allez comprendre la différence entre des équipements pour professionnels et pour le grand public. Par exemple, vous achetez un compresseur d’air de 1500 watts, soit 2 chevaux, dans un modèle grand public.

Eh bien, vous regardez le même modèle dans sa version professionnelle et vous verrez qu’il est 5 fois plus cher. L’explication est simple. Quand un compresseur d’air professionnel vous dit qu’il balance 2 chevaux de puissance, alors c’est bien 1500 watts réels. Alors que le modèle grand public aura des performances exagérées.

La pression d’air (PSI)

Le PSI est l’unité de mesure anglo-saxonne de la pression d’air et son équivalent en mesure internationale est le kilopascal (kPa). En moyenne, un compresseur d’air a besoin de 90 PSI pour fonctionner normalement. Les modèles professionnels vont le faire en deux étapes.

Dans la première, ils vont accumuler la pression à 90 PSI et dans la seconde, ils vont la délivrer à 175 PSI. Le modèle grand public utilise une seule étape. Et il balance directement 125 à 150 PSI. Cela peut sembler élevé, mais ils ont besoin de plus de pression pour démarrer ce qui fait que la puissance finale risque d’être faible. Si vous cherchez un bon modèle, regardez la manière dont le compresseur d’air fonctionne, mono ou en double étape.

Le mètre cube par seconde

Le mètre cube par seconde est la quantité d’air nécessaire pour que le compresseur d’air puisse fonctionner normalement. On utilise aussi l’unité CFM pour Pied cube par minute. Les fabricants vont proposer différents CFM selon la pression que vous délivrez avec votre compresseur. Comme avec le cheval-vapeur, les fabricants ont tendance à exagérer cette mesure. Mais si votre compresseur délivre réellement 90 HP, alors vous pouvez espérer entre 3 à 4 CFM.

Mais en soi, cette mesure n’indique pas la puissance ou la performance du compresseur. Car c’est la puissance qui est utilisée par l’outil à air comprimé qui compte. Par exemple, si vous avez une perceuse à compression, alors celle-ci, en général, demande une pression constante de 90 PSI. À 90 PSI, vous pourrez faire fonctionner la plupart des outils pneumatiques. En dessous et vous verrez clairement que le compresseur ne tient pas la cadence.

La capacité du compresseur d’air

Quand vous regardez le compresseur d’air grand public, vous verrez que les fabricants attachent une grande importance à la capacité en litres de la cuve. Vous aurez du 150, 250 ou 300 litres. Souvent, les bricoleurs novices se laissent avoir, mais les principaux critères du compresseur sont la puissance et la pompe. Cet appareil ne produit pas d’air, il ne fait simplement que le stocker. Cela signifie que si votre pompe est suffisamment puissance, vous ne serez jamais à court d’air.

En termes clairs, ne vous faites pas avoir par un compresseur avec une petite pompe et une grande cuve, car c’est l’inverse qui vous donnera de la performance. Si la cuve est de bonne taille, alors il faut le prendre comme un bonus et non une caractéristique. Cela dépend toujours de la puissance de votre outil.

Si vous avez une visseuse à chocs qui demande 10 CFM, mais que votre compresseur ne produit que 5 CFM, alors vous pouvez utiliser la cuve comme une mémoire tampon pour stocker l’air nécessaire. Mais cela implique que vous pourrez utiliser la clé que de manière occasionnelle, car la pompe ne suivra pas en permanence.

Le cycle de service

Le cycle de service est un autre paramètre important quand vous achetez un compresseur d’air. Il désigne la durée en pourcentage de l’utilisation du compresseur dans une période de 10 minutes. Cela signifie que si vous voyez un compresseur dont le cycle de service est de 50 %, alors cela signifie qu’il ne peut fonctionner que pendant 5 minutes au maximum.

Les excellents compresseurs peuvent aller jusqu’à 75 % de cycle de service. Si vous dépassez ce cycle, alors votre pompe va être en surchauffe ce qui réduira sa durée de vie. Et ce n’est pas uniquement une question technique, car cela vous permet de gagner du temps.

Imaginons que vous vouliez peindre un mur avec un pulvérisateur de peinture. Ce dernier demande 10 CFM en continu. Et vous achetez un compresseur d’air avec 50 % de cycle de service. Cela signifie que chaque 5 minutes, vous devrez faire une pause. En revanche, si vous avez un modèle avec un cycle de service de 70 %, alors cela signifie que vous gagnez 20 % en temps. Si le mur avait nécessité 3 jours pour le peindre entièrement avec un cycle de 50 %, vous l’auriez terminé en 2 jours et demi avec un cycle plus élevé.

La durée de vie

Quand vous faites l’achat d’un compresseur d’air, la plupart vont se précipiter sur les modalités de la garantie. Et c’est une bonne chose, mais dans notre société, le marketing est plus important que la durée de vie réelle de l’appareil. Ainsi, les fabricants vont dire que leur cuve est garantie pendant 10 ans. Mais comme on a vu dans la capacité, cela ne nous dit rien sur la capacité réelle de l’appareil.

Et pour connaitre cette durée de vie, il faut contacter directement le fabricant. Souvent, les vendeurs “omettent” de la mentionner. Et si le vendeur ne le sait pas, demandez-lui de se renseigner auprès du fabricant. Certes, vous pouvez acheter un compresseur d’air grand public pour 20 % moins cher qu’un modèle pour les professionnels.

Privilégiez les modèles professionnels

Mais s’il n’y a que 50 % de durée de vie par rapport au second, est-ce que vous avez fait réellement des économies. Et le pire est que la différence de prix entre le modèle grand public et professionnel n’est pas si importante. Pour avoir une idée de la durée de vie, regardez simplement les critères que nous donnons dans cet article. Comme on l’a mentionné, tous les outils ayant besoin d’air comprimé nécessitent une certaine puissance et pression d’air.

La norme est de 90 PSI pour 10 CFM. Si vous avez un petit compresseur qui ne fournit que 5 CFM, mais qu’il le fournit constamment, alors il pourra tenir la cadence. Mais si 5 CFM est limite maximale, alors vous allez constamment “surutiliser” votre compresseur, les composants vont commencer à se dégrader et le moteur lâchera plus rapidement. N’oubliez pas qu’à chaque euro supplémentaire dépensé dans l’achat d’un modèle professionnel, vous économisez jusqu’à 3 euros sur le long terme.

Le prix du compresseur d’air

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 OneAmg Compresseur d’Air... OneAmg Compresseur d’Air... 3 227 Commentaires 29,99 €
2 Mecafer 425090 Compresseur 50... Mecafer 425090 Compresseur 50... 1 521 Commentaires 119,90 €
3 Einhell Compresseur TC-AC... Einhell Compresseur TC-AC... 1 413 Commentaires 109,96 €

Le prix du compresseur d’air dépend énormément de facteurs. La puissance réelle en chevaux, celle de la puissance d’air, mais aussi du cycle de service. Toutefois, n’espérez pas trouver un bon compresseur d’air en dessous de 125 à 150 euros.

L’investissement de départ est conséquent, mais vous nous remercierez plus tard. Dans plusieurs années, vous vous rappellerez cet article qui vous a guidé sur les bons critères et non sur des artifices marketing.

Les meilleures marques de compresseur d’air

Parmi les meilleures marques de compresseur d’air, on vous conseille les modèles d’Einhell, Stanley ou Dewalt. Ce sont des marques spécialisées dans les outils et les équipements de BTP. Un secteur qui a besoin d’outils fiables sur le long terme.

Ces entreprises ont un large catalogue de modèle, le SAV est toujours excellent et la garantie suffisante pour avoir l’esprit serein pendant des années. Et ils ont même des experts qui peuvent vous conseiller sur le meilleur modèle possible.

En conclusion

L’achat d’un compresseur d’air est délicat pour les bricoleurs amateurs qui se lancent dans les équipements lourds. Il y a souvent des pièges, des techniques de marketing qui vont mettre en avant des mesures, connu du grand public comme le watt, mais qui n’ont pas vraiment de réalité sur la puissance réelle.

Les principaux critères sont la puissance en chevaux, la pression d’air, le cycle de service et le mètre cube par minute. Pour les prix, il faudra débourser autour de 150 euros pour un compresseur qui tient ses promesses et qui vous permettent d’utiliser la plupart des outils pneumatiques sur le marché.

Retour haut de page