Sianbuckler2195708

Notre guide pratique pour choisir une râpe à légumes

La râpe à légumes est sans doute l’instrument le plus quelconque dans une cuisine. Mais si vous cuisinez régulièrement, alors vous comprenez rapidement qu’il est essentiel avant tout le reste. Elle vous permet de couper, de malaxer et de découper n’importe quel légume.

Cet outil sert à râper le fromage, elle est d’une efficacité redoutable et il ne s’use jamais. Elle est abordable puisqu’on peut en acheter de 10 à 20 euros. En bref, la râpe à légumes est l’instrument le plus polyvalent et le plus simple qui existe. Et les constructeurs ont décliné plusieurs modèles, parfois dans un but utilitaire ou dans un but marketing. On vous aide à démêler tout ça.

Histoire de la râpe à légumes

Comme toujours avec nos guides d’achat, nous aimons faire l’historique de l’outil ou de l’appareil que nous testons. Cela permet de voir d’où il vient et où on va. À la base, la première râpe n’était pas faite pour les légumes, mais pour le fromage. Et on doit l’invention de la première râpe moderne au pays où le coq chante en ayant les pieds dans la boue. Au milieu du 16e siècle, les maladies dans la viande étaient un gros problème en France.

On n’arrivait pas à conserver correctement les viandes et les bactéries tuaient à la fois les bêtes et les hommes. Pour compenser, les fermiers ont commencé à faire du fromage. Et on connait les Français, quand ils font quelque chose, alors ils le font à mort. La production de fromage a décuplé en quelques années et il y avait trop de fromage sur le marché. C’était complètement saturé et les grosses boules de fromage restaient sur leurs étagères et elles durcissaient.

Quand quelqu’un voulait acheter ces fromages durs comme la pierre, c’était un parcours de combattant de les couper. Comme de trouver du vrai Cheddar dans un supermarché ! Et en 1540, un certain François Boullier débarque avec une idée révolutionnaire. Il va utiliser de l’étain pour créer la première râpe à légumes de l’histoire, même si c’était pour du fromage. Ça ressemblait à une grande plaque avec des performantes et on passait le fromage dessus. D’autres sources disent que c’est le Britannique Isaac Hunt qui a inventé la râpe, mais les deux inventions sont arrivées à la même époque.

La râpe a failli disparaitre !

On a pensé que c’était la fin de l’histoire, mais notre râpe a failli disparaitre. En 1555, l’Europe a été frappée par l’une des pires sécheresses de son histoire. Les fermes étaient détruites et le bétail a complètement disparu. Le fromage a disparu des étals des marchés et seuls les riches pouvaient se le payer. Et si le fromage disparu la râpe aussi.

Pendant 365 ans, la râpe attendait son heure comme l’Anneau unique. Et dans les années 1920, pendant la Grande Dépression, les gens mourraient de faim. Là encore, un joyeux luron américain nommé Jeffrey Taylor se disait qu’il avait une tonne de fromages dans sa boutique et qu’ils devenaient comme de la pierre. Il décida de revisiter l’idée de la râpe à légumes et il a utilisé un drain de douche en métal et il a aiguisé les trous et hop, la râpe était de retour.

Les différents types de râpe à légumes

Depuis Boullier et Taylor, la râpe à légumes a envahi chaque cuisine de cette planète. Il y en a de toutes les tailles et de toutes les formes. Vous avez des rapes très spécialisées, par exemple, pour la noix ou l’espèce de rectangle en acier qui caractérise la rape standard.

  • La râpe plate – C’est la plus ancienne et la plus abordable. Une plaque métallique avec des trous de différentes tailles ou des fentes. Vous la placez au dessus d’un contenant, et vous passez le légume par-dessus. Très pratique et assez robuste. J’en ai une qui date de ma grand-mère et elle ne bouge pas.
  • La râpe rotative – Ce sont les fabricants chinois qui ont popularisé ce modèle. Elle nécessite moins d’efforts. Vous avez un petit contenant cylindrique qui possède une manivelle. Eh oui, on vous décrit les principes d’un hachoir à viande manuel. Mais le hachoir est plus massif et il contient plus de composants. La râpe cylindrique est plus simple et elle est souvent dans un mélange de plastique et d’acier.
  • La râpe à légumes en forme boite – Je dirais que si vous débutez en cuisine et vous êtes effaré devant les nombreux modèles. Alors, prenez la râpe en forme de boite. Elle possède des trous et des fentes pour différends de légumes. Et à l’utilisation, vous verrez que la boite est très utile. Vous la mettez sur un contenant et quand vous rapez, vous n’aurez pas tous les miettes qui volent dans tous les sens comme les confettis pendant le 14 juillet.
  • La râpe à zeste de citron et de gingembre – Tous les légumes passeront sans problème dans les râpes standards. Mais le gingembre est particulier puisque c’est une racine à la base. Et comme il est tordu dans tous les sens comme l’esprit d’un politicien, alors il faut une râpe spéciale. Une râpe à gingembre possède des trous minuscules, mais qui sont très aiguisés. La même chose pour le modèle pour le zeste de citron. Même si honnêtement, on peut aussi raper le citron dans une râpe normale.
  • La râpe à noix de muscade – La noix de muscade est utilisée dans de nombreuses recettes pour son gout relevé et très aromatique. Vous pouvez utiliser de la poudre toute faite de noix de muscade. Ou, vous êtes un puriste qui achète des noix entières. Et donc, vous aurez besoin d’une râpe à noix pour les concasser en morceaux très fins.
  • La râpe à légumes électrique – Très honnêtement, on n’est pas très fan de la râpe à électrique. C’est redondant, car un robot multifonction d’entrée de gamme possède ce qu’il faut pour la râpe automatique. Toutefois, vous avez des râpes électriques professionnelles qui sont utilisées par les restaurants. Cela peut aussi convenir à ceux qui souffrent d’arthrite pour leur faciliter la vie. La râpe électrique peut exister en mode filaire, sans fil ou avec des piles.

Les critères pour choisir sa râpe à légumes

Quelques critères de base pour acheter sa râpe à légumes.

La durabilité

Privilégiez toujours l’inox, car c’est le meilleur compromis entre le prix et la robustesse. Vous avez des fabricants qui promeuvent la légèreté de leur râpe. Évitez-les. Vaut mieux avoir un truc un peu lourd et qu’il dure des années.

Fuyez les modèles en plastique comme la peste. Assurez-vous aussi qu’il puisse aller dans le lave-vaisselle. Quand vous avez râpé des zestes de citron pendant 15 minutes, je peux vous garantir que le nettoyage doit être nickel.

Le confort d’utilisation

Je vous ai parlé de la râpe à légumes de ma grand-mère et bien, je l’utilise toujours. Elle s’émousse un peu, quand même au bout de 40 ans. Mais le point est que comme vous allez utiliser la râpe tous les jours, il faut que vous soyez à l’aise avec.

Et ce n’est pas une question de prix et de grande marque. J’ai deux autres râpes qui sont plus chères et je les utilise de temps en temps. De plus, si quelqu’un vous aide dans la cuisine, par exemple, vos enfants, alors il vaut mieux privilégier une râpe pour débutants pour qu’ils puissent l’utiliser dans les meilleures conditions.

Le type de râpe

Si les pizzas sont votre passion dans la vie, alors vous allez râper beaucoup de fromages. Et petit conseil, oubliez les râpes pour fromage. Le modèle standard convient très bien. Donc, en fonction des légumes ou des produits que vous rapez, prenez la râpe qui est la plus performante dans ce domaine.

Si vous rapez uniquement des oignons ou même de l’ail, alors une rape avec différents trous fera l’affaire. Si c’est pour les zestes de citron, une râpe aux petits trous sera parfaite.

Des lames de râpe en acier maté

C’est très précis comme critère et vous les trouverez dans les râpes à légume de haut de gamme. L’acier maté est un processus qui traite l’acier avec une forme d’acide. Le résultat est que les lames seront tranchantes comme des lames de rasoir.

Ainsi, les trous des râpes auront de véritables lames. Une râpe d’entrée de gamme va simplement déchirer les légumes en morceaux tandis que le modèle avec ce traitement par acide va les couper.

Le matériau

On a parlé de notre préférence pour l’acier inoxydable. Mais il y a aussi l’épaisseur du métal. Ne vous privez pas de prendre des râpes avec des parois épaisses. Car cela indique sa résistance au temps. Ce type de râpe va durer des années.

Des trous plus profonds

On a souvent vu des modèles de râpes avec des trous à fleur de peau. Ce n’est pas une bonne chose. Choisissez plutôt des raps avec des trous plus profonds. Cela vous permettra d’avoir des morceaux de légumes parfaitement homogènes et le résultat final sera aussi parfait que savoureux !

Les prix et les marques de la râpe à légumes

On ne va pas citer des marques spécifiques pour la râpe à légumes. Car toutes les marques d’équipements de cuisine en proposent. On peut citer Moulinex, Lacor ou Philips. Vous avez des marques réputées comme Microplane ou Kitchenaid. Mais d’une part, il est difficile de trouver leurs modèles en France. Et d’autre part, leurs prix sont très élevés.

Pour les prix, cela va de quelques euros à une vingtaine. Si vous choisissez un moulin à légumes avec plusieurs lames, alors le prix est entre 15 à 20 euros. La râpe plate peut se trouver à 5 euros. Et les modèles en forme de boites se situent entre 10 et 15 euros. Notre recommandation est de ne pas prendre un modèle tout-en-un, car ils sont rarement efficaces. À la place, achetez 2 ou 3 rapes avec des formes différentes et le prix final ne sera pas conséquent.

En conclusion

Il a fallu une sécheresse et des fromages à gogo pour que quelqu’un invente la râpe à légumes. Elle s’est endormie pendant 3 siècles et demi et elle est revenue pendant la Grande Dépression. Cela nous dit qu’à chaque fois que l’humanité était dans la mouise, la modeste râpe à légumes l’a sorti de la famine. Aujourd’hui, nous avons tous les modèles imaginables.

Mais il y a des valeurs sures comme la râpe en forme de boite ou celle avec la manivelle. Parmi les critères, faites attention au matériau, à l’épaisseur des parois et au confort d’utilisation. Pour 30 à 40 euros, vous pouvez acheter une belle collection de râpes à légume qui vous accompagnera tout au long de votre vie culinaire. Et n’oubliez pas de remercier mentalement François Boullier. Sans lui, on n’aurait pas pu râper du fromage pour le mettre dans nos pizzas !

Pin It on Pinterest

Share This
Retour haut de page